Passer au contenu principal

Près d'un tiers des implants mammaires posent problème

Aux États-Unis, les autorités médicales ont mis en garde contre les risques liés à la mammoplastie. Une Suissesse témoigne.

Dans 59% des cas analysés, selon la Federal Drug Administration, la patiente doit subir une deuxième intervention chirurgicale.
Dans 59% des cas analysés, selon la Federal Drug Administration, la patiente doit subir une deuxième intervention chirurgicale.
Getty Images

Des milliers de femmes se font poser un implant mammaire chaque année en Suisse. Les plus jeunes d'entre elles sont âgées de moins de 20 ans. Beaucoup ne se rendent pas compte des risques qu'elles prennent.

Aux États-Unis, le débat fait rage. Un implant du fabricant Allergan est soupçonné de provoquer une forme rare de cancer (ALCL). Des patientes ont déjà engagé une action collective en justice. La Suisse compte aussi quatre cas. L'Europe, environ 300. Sur les réseaux sociaux, de plus en plus de femmes se plaignent des dangers de ces prothèses et du manque d'informations données par les fabricants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.