TGV pour Paris: tarifs pour le moins étranges

Suisse-ParisDe nombreux passagers s'offusquent que le prix au départ de Bâle soit bien plus cher qu'au départ de Zurich. Il en va de même pour Vallorbe, plus cher que Lausanne.

Mieux vaut vérifier les tarifs au départ des villes suisses quand on prend le TGV pour Paris.

Mieux vaut vérifier les tarifs au départ des villes suisses quand on prend le TGV pour Paris. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les tarifs des TGV à destination de Paris suscitent la grogne des usagers alémaniques, relaie jeudi ««20 Minuten»». En effet, certains râlent devant le prix du voyage Bâle-Paris, qui coûte 199 francs (avec le demi-tarif); soit 50 francs de plus que le trajet Zurich-Paris (149 francs), qui rallie pourtant la capitale française avec le même train.

La situation est la même en Suisse romande. Si un voyageur veut aller à Paris depuis Lausanne en passant par Vallorbe, il doit payer 113 francs pour un aller simple (avec 1/2 tarif). S'il veut partir depuis Vallorbe seulement, avec le même train, le tarif grimpe à 165 francs. Il est donc plus avantageux de réserver son billet depuis Lausanne, même si on monte dans le TGV à Vallorbe seulement. Ce qui est contraire à toute logique.

Les CFF déclinent toute responsabilité

«Est-ce que les responsables de ces tarifs réalisent que ce genre de choses mettent les gens en colère?» critique un usager. «Pourquoi les CFF n'interviennent-ils pas?» proteste un autre. Dans le forum en ligne, les CFF déclinent toute responsabilité. Les prix du TGV sont en grande partie déterminés par la France et des différences de prix peuvent donc apparaître sur différentes lignes, avancent-ils.

Selon un porte-parole des CFF, Christian Gising, les prix sont définis par TGV Lyria en fonction du marché. Côté suisse, explique-t-il, les CFF se contentent d'octroyer le rabais demi-tarif sur le tronçon suisse effectué. Les passagers près de frontières, comme Bâle ou Vallorbe n'en bénéficient donc pas.

Mais les CFF ne sont pas en mesure d'expliquer pourquoi une réduction de 50 francs est appliquée sur le billet Zurich-Paris par rapport au Bâle-Paris, alors que le trajet entre les deux villes suisses coûte seulement 34 francs. Du coup, Karin Blättler, présidente de l'association des voyageurs Pro Bahn Suisse est fâchée: «Nous ne pouvons pas et ne voulons pas accepter une telle politique de prix», indique-t-elle dans «20 Minuten».

En outre, estime-t-elle, ce manque de transparence dans les tarifs n'incite pas les voyageurs à prendre le train, ce qui est regrettable dans le contexte actuel des discussions autour du climat.

Créé: 11.04.2019, 11h35

Articles en relation

Une grosse panne perturbe le trafic SNCF

Paris Une panne informatique perturbait fortement le trafic des trains jeudi après-midi au départ et à l'arrivée de la Gare de l'Est à Paris, a indiqué la SNCF. Retour à la normale prévu vendredi. Plus...

TGV pour Paris: Conseil fédéral mi-figue mi-raison

Trains Le gouvernement a répondu à une foule de questions émanant de parlementaires vaudois sur la suppression d'un TGV passant par Vallorbe. Plus...

Nuria Gorrite a rencontré le patron de la SNCF

Suisse Un groupe de travail va plancher sur la ligne TGV Paris-Lausanne et la décision de Lyria de supprimer une liaison via Vallorbe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...