Passer au contenu principal

«Il était temps, la Suisse est montrée du doigt!»

Le projet de loi visant à punir les clients des prostitués de 16 ou 17 ans est prêt. Le Genevois Luc Barthassat estime que la Suisse traîne les pieds dans ce dossier. Interview.

Luc Barthassat s’est battu pour obtenir cette interdiction.
Luc Barthassat s’est battu pour obtenir cette interdiction.
Keystone

Les faveurs sexuelles tarifées avec des mineurs de moins de 18 ans seront désormais punissables. Jusqu’à présent, la Suisse faisait office d’anomalie en autorisant encore la prostitution des jeunes dès 16 ans.

Le Conseil fédéral a transmis un projet de révision du Code pénal aux Chambres fédérales cette semaine. Dans les faits, la Suisse va rejoindre les dispositions de la convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants et contre les abus sexuels. Questions au conseiller national Luc Barthassat (PDC/GE), qui s’est battu pour obtenir cette interdiction.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.