Les Suisses sont critiques face à l'évasion fiscale

SondageSelon un sondage publié samedi, près d'un Suisse sur deux se dit favorable à ce que les banques envoient les relevés bancaires annuels directement aux autorités fiscales.

Pour la moitié des Suisses, l'évasion fiscale devrait être rendue plus difficile.

Pour la moitié des Suisses, l'évasion fiscale devrait être rendue plus difficile. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Suisses sont critiques face à l’évasion fiscale. Selon un sondage commandé par l’émission «ECO» de la chaîne alémanique SRF, près de la moitié des personnes interrogées sont favorables à ce que les banques envoient les relevés bancaires annuels directement aux autorités fiscales.

Aujourd’hui, les banques envoient les documents aux titulaires des comptes en fin d’année. Les personnes sondées estiment qu’elles devraient aussi les envoyer à l’administration fiscale.

Il y a un mois dans la NZZ am Sonntag, le conseiller national Martin Landolt (PBD/GL) lançait l’idée que les banques devraient permettre aux administrations fiscales d’obtenir ces informations automatiquement. De toute façon, selon lui, «chaque contribuable honnête délivre chaque année ces informations à l’administration fiscale.»

Selon ce sondage mené auprès de plus de 1100 personnes, 19% des répondants appuient «complètement» la proposition du parlementaire et plus de 28% «majoritairement». Ainsi, au total plus de 47% des sondés sont d’accord avec la proposition de Martin Landolt.

Quelque 43% s’opposent en revanche à cette idée et presque un sondé dix n’a pas d’avis. L’émission «ECO» a encore interrogé les participants sur leur honnêteté fiscale: 3,5% ont admis qu’ils avaient déjà caché une partie de leurs revenus ou de leurs actifs au fisc. Et 5% n’a donné aucune réponse à cette question. (ats/nxp)

Créé: 11.05.2013, 17h08

Articles en relation

L'échange automatique d'informations prendra du temps

Secret bancaire La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf a contredit samedi dans la presse alémanique un expert de l'OCDE qui envisageait d'ici à «quelques mois» l'application de l'échange automatique d'informations. Plus...

«Seul l'argent propre a sa place en Suisse»

Marchés financiers Dans une chronique publiée dans le quotidien français «Le Monde», la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf explique la stratégie de l'argent propre qu'applique la Suisse. Plus...

«La Suisse doit négocier un échange d’information intéressé»

Evasion fiscale Martin Janssen, professeur à l'institut de banque et finance à l'Université de Zurich se montre critique dans le Tages-Anzeiger sur l'attitude d'Eveline Widmer-Schlumpf. Plus...

Les Anglo-Saxons lancent l'offensive contre l'évasion fiscale

Paradis offshore Le fisc britannique et ses homologues australien et américain lancent une enquête sur des sociétés offshore créées par des entreprises ou des particuliers pour échapper à l'impôt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manif: faible mobilisation chez les fonctionnaires genevois
Plus...