Discussion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

23 Commentaires

marc laurent

10.07.2013, 14:48 Heures

La seule solution résiderait semble t il dans des gouvernements techniques comme celui de Mario Monti devant "l'incapacité" de nombreux "dirigeants" de seulement gérer les finances de leur propre parti ! Pensez si Sarkozy a des problèmes de financement pour son parti l'UMP comment attendre de quelqu'un qui n'y arrive pas de gérer un pays ?


Pierre-Alain Gilliéron

10.07.2013, 09:40 Heures

La corruption directe n’est pas nécessaire dans une démocratie comme la nôtre, il a suffi au libéralisme de phagocyter le système et de faire des règles qui l’avantage systématiquement, quand cela devient tellement évident, une partie de plus en plus grande des gens bascule dans le populisme et oublie la démocratie, alors l’emplâtre devient aussi dangereux que la maladie.


Pierre-Alain Gilliéron

10.07.2013, 13:23 Heures

@M. Herzog. Je crois vous savoir intelligente pour avoir compris le mot nécessaire dans le contexte où je l’ai mis, dans le cas contraire cela veut dire que la corruption est inutile dans la mesure où ceux qui font les règles ont déjà la main sur la finance et sont installés démocratiquement, c’est un système qui fonctionne en autarcie et qui utilise très bien, et à leurs profits, la démocratie.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Michèle Herzog

10.07.2013, 10:20 Heures

A PAG: La question n'est pas de savoir si la corruption est nécessaire en Suisse, mais si elle existe. Et si oui, de quelle ampleur est-elle ? Et que fait-on pour l'éradiquer ?

2 Recommandation 1 Signaler un abus

Michèle Herzog

09.07.2013, 14:16 Heures

"Si les Suisses constataient un cas, ils seraient 92% à le signaler ...". J'aimerais bien savoir combien de cas de corruption ont été signalés à la justice en Suisse pendant l'année 2011 ou pendant l'année 2012. Zéro ? Un journaliste pourrait-il nous le dire ? Merci d'avance.


Michèle Herzog

09.07.2013, 14:40 Heures

Il est aussi très important de savoir ensuite qui a été condamné. La personne qui a dénoncé le cas (diffamation !) ou celle qui était suspectée de corruption.

10 Recommandation 1 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:36 Heures

Les partis politiques ont essentiellement trois sources de financement, les dons des membres de lobbies que les partis supportent, les cotisations des membres, et une rétrocession d'une partie des jetons de présence des politiciens élus ou placés dans les différents conseils.


Frédéric Bastiat

09.07.2013, 15:30 Heures

@Michel Smet: Essayez de demander la transparence sur les comptes des syndicats qui eux aussi ont une activité politique soutenue et vous verrez comment la gauche s'y opposera et la droite y sera favorable. Tout ça n'a rien à voir avec la volonté de transparence, ça découle juste d'une asymétrie de recettes pour financer les campagnes, la gauche n'étant pas financée par des dons et la droite oui.

4 Recommandation 4 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 15:21 Heures

@Michel Smet: Si on demandait de voir les noms de ceux qui sont salariés par les associations qui touchent des subventions (ou de ceux qui en tirent des avantages) et les noms de ceux qui votent ces subventions pour voir qui donne quoi à qui, soyez certain que là la gauche dirait qu'il n'en est pas question et la droite applaudirait. Ca n'a rien à voir avec la transparence.

3 Recommandation 2 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 15:16 Heures

@Michel Smet: si on veut savoir qui donne de l'argent aux partis pour savoir qui ils vont avantager ensuite, dans la même logique on devrait aussi alors vouloir savoir qui vote pour les partis, car tous votent pour la même raison, obtenir des avantages ensuite. Par ailleurs, les partis disent clairement quel est leur programme, on sait donc de quels lobbies ils sont les défenseurs.

2 Recommandation 2 Signaler un abus

Michel Smet

09.07.2013, 13:58 Heures

Exact, sauf que le premier élément (les "dons" des lobbies) reste le plus souvent totalement confidentiel ... Et ce ne sont pas les tentatives de légiférer sur ce point qui ont fait progresser la situation !

7 Recommandation 2 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:53 Heures

On peut être certain que si les employés de différents gtoupes d'intérêts se mettaient à verser massivement aux partis de gauche des dons, et que les entreprises cessaient d'en verser à droite, ils changeraient tous leur fusil d'épaule, et ce serait alors la droite qui demanderait la transparence et la gauche qui la refuserait.

8 Recommandation 5 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:52 Heures

Et le pire, c'est que ce souçi de transparence sur les dons est complètement hypoctite: il provient exclusivement des partis qui ont le moins de subventions de ce genre (traditionnelement la gauche) alors qu'il est rejeté par les partis qui en bénéficient (traditionnellement la droite). Aucune morale. C'est juste de la tactique politique des uns et des autres.

6 Recommandation 5 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:47 Heures

Mieux, ensuite, il y en a même qui votent des subventions à tour de bras pour leurs associations ou celles de leurs amis et réciproquement (entendez par là celles dont ils sont salariés ou qui les rémunèrent d'une façon ou d'une autre). Et les mêmes qui se versent ainsi l'argent public sont souvent ceux qui demandent la trransparence des dons aux partis, alors que ces dons sont purement privés.

8 Recommandation 4 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:45 Heures

Si ça c'est pas une façon détournée de se financer sur le dos des contribuables qu'on m'explique ce que c'est.

6 Recommandation 6 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:43 Heures

Par contre pour les jetons de présence, c'est de l'argent public et pas privé qui est donné aux politiciens. Et devinez qui vote le montant des jetons de présence? Les mêmes qui les touchent et les reversent au parti. Un membre de parti qui ne rétrocèderait pas une partie de ses jetons serait immédiatement exclu de toute élection ou nomination future.

7 Recommandation 6 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:41 Heures

Si on s'inquiète de l'argent que donnent les lobbies sans que ce soit visible pour que les politiciens les avantage ensuite, on devrait alors aussi s'inquiéter du vote lui-même : lorsqu'un électeur vote, il échange les prébendes et positions pour le politicien que permet son suffrage contre des lois futures qui lui donne en retour quelques avantages. Aucune différence avec les lobbies.

7 Recommandation 6 Signaler un abus

Frédéric Bastiat

09.07.2013, 13:39 Heures

Ce qui me sidère le plus, c'est que les organismes comme TI se soucient des dons par les lobbies, alors que les individus ou les entreprises donnent leur propre argent, mais se taisent sur les jetons de présence reversés.

5 Recommandation 6 Signaler un abus

Philippe Jan

09.07.2013, 13:34 Heures

Corrompu pas forcement mais à la solde des lobby oui !


Pierre Roche

09.07.2013, 13:51 Heures

C'est du kiff-kiff à mes yeux...

14 Recommandation 5 Signaler un abus

fabrice brique

09.07.2013, 13:16 Heures

Comme ça c'est dit. Mais ils ne se sont pas encore rendus comptes qu'on s'en est rendu compte, nous la population ?


Michèle Herzog

09.07.2013, 17:02 Heures

A Fabrice: C'est bien de le dire, mais ensuite il faudrait surtout agir contre cette corruption.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Pierre Roche

09.07.2013, 13:33 Heures

bein... ils nous ont tjs pris pour des cons... c'est pas prets de changer. (surtout qu'il y atjs une majorité pour revoter pour les mêmes partis, les memes personnes...)

16 Recommandation 2 Signaler un abus


Retour à l'article