Passer au contenu principal

La Suisse veut faciliter le changement de sexe

Le Conseil fédéral veut permettre aux personnes trans et intersexes de changer de sexe sans examen médical

«J’ai ressenti un grand bonheur», affirme Lynn Bertholet à l’annonce de la modification du Code civil.
«J’ai ressenti un grand bonheur», affirme Lynn Bertholet à l’annonce de la modification du Code civil.
AP

«J’ai ressenti un grand bonheur, une libération.» L’émotion est palpable au bout du fil lorsque Lynn Bertholet se remémore ce moment où le Canton de Genève a reconnu son changement de genre. C’était en 2015, devant un tribunal, au terme d’un «gros combat».

Pour modifier l’inscription de leur sexe dans le registre de l’état civil, et donc dans leur passeport, leur carte d’identité ou leur permis de conduire, les personnes trans et intersexes doivent aujourd’hui «surmonter d’importantes difficultés», regrette le Conseil fédéral. Vendredi, il a transmis au parlement une modification du Code civil dont le but est de permettre à ces personnes de modifier «rapidement et sans complication bureaucratique» l’indication de leur sexe et de leur prénom.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.