Passer au contenu principal

BerneLa Suisse et l'UE discutent des véhicules autonomes

Doris Leuthard a rencontré la commissaire européenne aux Transports pour faire le point sur ces nouvelles technologies.

Une des navettes autonomes CarPostal qui sont testées actuellement à Sion.
Une des navettes autonomes CarPostal qui sont testées actuellement à Sion.
Keystone

L'introduction dans les villes de véhicules automatisés – à l'instar des navettes CarPostal testées actuellement à Sion – soulève à la fois de l'intérêt et des questions. Doris Leuthard a pu faire le point, lundi à Berne, avec la commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc.

Tant la Suisse que l'Union européenne voient dans l'introduction de ce système «un grand potentiel d'augmenter la sécurité, l'efficacité et le confort du trafic routier», a indiqué lundi le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) dans un communiqué.

La numérisation, ainsi que la connexion accrue des véhicules entre eux et avec les infrastructures de transport, vont profondément transformer la mobilité, relève également Doris Leuthard, qui a pu faire état de la situation en Suisse à son interlocutrice.

La Confédération «suit les nouvelles possibilités technologiques avec grand intérêt, en vue de clarifier certaines questions et d'en tirer le meilleur profit», poursuit encore le communiqué du DETEC. Des aspects techniques, juridiques et sécuritaires sont à l'étude.

La stratégie européenne liée aux systèmes de transports intelligents coopératifs permettra, selon Bruxelles, de déployer dès 2019 des véhicules connectés entre eux et avec les infrastructures adéquates.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.