La Suisse est à la traîne sur les droits des gays

HomosexualitéNotre pays est pire que la Serbie, l'Albanie ou la Bosnie en la matière, selon un classement international.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice taïwanaise a rendu mercredi dernier une décision historique sur le mariage gay. Elle devrait permettre à l'île de devenir le premier territoire asiatique à légaliser les unions entre personnes du même sexe. Celles-ci sont actuellement autorisées dans une vingtaine de pays dans le monde. Mais la Suisse est à la traîne en matière de droits des homosexuels, relève lundi le Tages-Anzeiger.

Si selon un sondage, 69% des Helvètes se disent ouverts à la question du mariage gay, dans les faits notre pays est seulement 26e sur 49 pays européens analysés sur ce thème, selon un classement de l'ILGA, l'association internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, transexuels et intersexués. Il se place juste derrière la Bosnie, et juste devant le Kosovo et la Serbie. Un top-ranking emmené par Malte, devant la Norvège, la Grande-Bretagne, la Belgique, la France et le Portugal.

Mauvaise protection contre la violence homophobe

Point faible de la Suisse: la protection contre la violence homophobe et les remarques désobligeantes. Notre pays ne répond à aucune des huit revendications en la matière dans ce domaine, relève le Tagi. Ainsi, les déclarations anti-gay en public ne sont pas considérées comme illégales en soi.

En outre, peu de demandes aboutissent en Suisse dans le domaine de la reconnaissance juridique ou de l'intégrité physique des personnes transgenres et intersexuées, explique encore le journal alémanique. La Suisse fait tout juste sur une seule des six catégories analysées: la place de la communauté LGBT dans la société civile.

Mais les choses bougent quand même dans notre pays. Pour rappel, l'ouverture du mariage aux couples homosexuels est en discussion à Berne. Mais elle donne du fil à retordre à la commission des affaires juridiques du National qui veut encore examiner le dossier de manière approfondie avant de présenter un projet, selon ses dires le 12 mai dernier. Elle va proposer à la Chambre du peuple de prolonger de deux ans le délai de traitement de l'initiative des Vert'libéraux à l'origine du projet.

En sus du mariage pour tous, l'initiative parlementaire demande d'ouvrir le partenariat enregistré aux couples hétérosexuels. Le peuple aura le dernier mot puisqu'il faudrait modifier la constitution. Avec ce projet, partenaires et concubins pourraient en outre accéder à la naturalisation facilitée.

Par ailleurs, la commission travaille également sur une initiative parlementaire de 2013 du conseiller national valaisan Mathias Reynard qui demande d'étendre la norme antiraciste à l'homophobie. Le National devrait empoigner le sujet lors de la session de printemps 2019, selon le Tages-Anzeiger.

(nxp)

Créé: 29.05.2017, 11h49

Articles en relation

Le mariage pour tous n'est pas pour tout de suite

Suisse Le projet de modification de la constitution destiné à ouvrir le mariage aux homosexuels n'est pas encore prêt. Plus...

5 ministres européens inquiets pour les gays

Tchétchénie Les chefs de la diplomatie ont exprimé leur «profonde inquiétude» concernant le sort des homosexuels en Russie. Plus...

Les homosexuels taïwanais pourront s'unir

Première en Asie Le Conseil constitutionnel a rendu une décision historique, contraignant le parlement à légiférer sur la question. Plus...

Recrudescence de meurtres d'homosexuels

Colombie Les ONG s'inquiètent du nombre important de membres LGBT visés. Plus...

Echec du référendum contre l'homoparentalité

Droit de l'adoption Les opposants n'ont pas réussi à récolter les signatures nécessaires contre la réforme qui ouvre le droit de l'adoption aux couples homosexuels. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...