Il voulait «tester l'efficacité de la prévention»

NeuchâtelAccusé de tentative d'ordre sexuel sur mineur, l'ex-chef d'un service à l'Etat de Neuchâtel assure que ses textos avec une mineure avaient un but scientifique.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Accusé de tentatives d'actes d'ordre sexuel avec des enfants, l'ex-chef des formations post-obligatoires du canton de Neuchâtel Laurent F. maintient sa version des faits: ses messages à connotation sexuelle échangés avec une ado de 14 ans - qui s'est avérée par la suite être un agent infiltré - avaient un but scientifique.

Laurent F. affirme qu'il souhaitait par ce biais «réfléchir à un contenu de formation» destiné aux enseignants et lié à la construction sociale des adolescents au travers des réseaux sociaux, explique-t-il dans une interview à Arcinfo, publiée jeudi. Il voulait «tester l'efficacité de la prévention» et «voir jusqu'où Tamara était capable de se protéger», poursuit-il.

Laurent F. explique n'avoir pas averti sa hiérarchie de sa démarche car «en tant que chef de service, je me dois d'arriver avec des solutions». Il espère convaincre la cheffe de département Monika Maire-Hefti, lorsqu'il aura «l'occasion de donner des explications».

Pour l'instant, Laurent F. dit n'avoir pu «s'exprimer que brièvement».

Pornographie

L'ex-chef des formations post-obligatoires est aussi accusé de pornographie. Les autorités ont trouvé à son domicile des photos illicites, notamment d'enfants. Dans l'interview, il affirme que ces clichés, datant de 2006, «s'inscrivaient dans le cadre d'une action de prévention liée aux dangers du tchat sur internet, que j'avais menée alors que j'étais directeur d'école».

«J'ignore combien il y en a. Pour moi, ce matériel n'existait plus», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2019, 09h58

Articles en relation

Enquête pénale contre un ex-chef de service à l'Etat

Neuchâtel Un homme qui chapeautait un service du canton de Neuchâtel a échangé des sextos avec une mineure. Il a démissionné avec effet immédiat. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...