Passer au contenu principal

JuraTrois candidats pour succéder à Juillard

Deux femmes et un homme briguent le siège laissé vacant par le PDC Charles Juillard au Gouvernement jurassien après son élection au Conseil des États.

Charles Juillard a été élu au Conseil des Etats, l'an passé.
Charles Juillard a été élu au Conseil des Etats, l'an passé.
Keystone

La députée socialiste Rosalie Beuret Siess, l'ancienne conseillère aux États PDC Anne Seydoux-Christe et le député-maire UDC Romain Schaer sont en course pour l'élection complémentaire du 9 février dans le canton du Jura.

La personne qui remplacera Charles Juillard repassera par les urnes le 18 octobre lors des élections cantonales. Elle ne sera donc en place que quelques mois et sans l'assurance d'être en mesure de poursuivre son mandat au cours des cinq prochaines années.

Pression sur le PDC

Cette élection complémentaire met une certaine pression sur le PDC, qui a perdu sa place de plus important parti politique du canton du Jura après les élections fédérales. Avec Anne Seydoux-Christe, âgée de 61 ans, il espère conserver son 2e siège aux côtés de celui de Martial Courtet.

Le PDC pourrait alors avoir deux ministres venant de Delémont alors même que c'est pourtant dans le district de Porrentruy qu'il est le mieux implanté. Dans un canton où les réflexes régionalistes sont vivaces, des électeurs démocrates-chrétiens ajoulots pourraient voter pour l'un des autres candidats qui viennent de leur district.

Anne Seydoux Christe a été conseillère de Ville à Delémont, députée au Parlement avant de passer douze ans au Conseil des États, où elle a pu se tisser un réseau. La juriste s'est notamment engagé pour la défense des droits humains dans le monde et et sa fibre sociale pourrait séduire des électeurs au-delà du PDC

Gauche unie

Plus important parti du canton du Jura, le Parti socialiste espère reconquérir son second siège perdu en 2015. Il estime que la composition de l'exécutif ne répond plus aux aspirations des Jurassiens. Si le PS s'empare du siège de Charles Juillard, la majorité du gouvernement bascule au centre-gauche.

Âgée de 41 ans, députée au Parlement depuis 2016 et conseillère municipale à Porrentruy, Rosalie Beuret Siess peut compter sur le soutien des Verts, devenus 3e force politique du Jura, ainsi que de la gauche alternative CS-POP. Elle pourrait aussi bénéficier d'un effet femme et d'un courant en faveur du climat.

UDC en course

Avec ses 14,5% de suffrages lors des dernières élections fédérales, l'UDC est largement devancée par les deux principaux partis, le PS et le PDC. Mais elle veut jouer les trouble-fêtes avec Romain Schaer. L'Ajoulot de 50 ans, chef d'entreprise et maire de La Baroche, se présente comme le représentant des milieux économiques.

La candidature de l'UDC constitue une certaine surprise. Le comité directeur était divisé sur l'opportunité de mener une campagne quelques mois avant les élections cantonales de cet automne.

Le PLR appelle à soutenir les candidats de l'UDC et du PDC. Le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) soutient Anne Seydoux-Christe. Pour le PCSI, il s'agit de pérenniser la composition actuelle du Gouvernement.

L'objectif du PLR et du PCSI est de faire réélire en automne leur ministre, Jacques Gerber et David Eray. L'exécutif comptait avant le départ du ministre de Charles Juillard 2 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 PCSI.

Candidates favorites

Cette élection complémentaire devrait déboucher sur la victoire de l'une des deux femmes. La mobilisation et les consignes de vote des autres partis pourraient être déterminantes. Un probable second tour aura lieu le 1er mars.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.