Passer au contenu principal

Un train trop lourd laisse en rade des pendulaires

Certains voyageurs d’un train régional surchargé ont dû redescendre des wagons ce matin. Un fait rarissime selon les CFF.

Se disant «superdésolé», le conducteur d’une rame Flirt a demandé à certains voyageurs de quitter son véhicule, lundi matin sur la Riviera vaudoise. Il accueillait ses pendulaires habituels, des dizaines de gymnasiens et les passagers d’un autre train en retard.
Se disant «superdésolé», le conducteur d’une rame Flirt a demandé à certains voyageurs de quitter son véhicule, lundi matin sur la Riviera vaudoise. Il accueillait ses pendulaires habituels, des dizaines de gymnasiens et les passagers d’un autre train en retard.
ARC / Jean-Bernard Sieber

Clarens, 8 h 10, ce lundi matin. Dans cette localité de Montreux, l’annonce du conducteur du train régional, en retard de près d’un quart d’heure, avait de quoi surprendre les passagers: «Je suis superdésolé. Le train est trop lourd. Il faudrait que certains voyageurs redescendent, s’il vous plaît.» Une annonce déconcertante, mais prise avec le sourire par les voyageurs malchanceux qui n’avaient pas réussi à se placer vers la porte lorsque le train bondé entrait en gare.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.