Un suspect interpellé pour la série d'incendies

Avenches (Vd)La police a mis la main sur une personne suspectée d'être à l'origine des sept incendies survenus dans la nuit du 15 juillet.

Vingt-quatre chevaux et poneys ont péri dans l'incendie d'Avenches (VD).

Vingt-quatre chevaux et poneys ont péri dans l'incendie d'Avenches (VD). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police a mis la main sur une personne suspectée d'être à l'origine des sept incendies survenus à Avenches dans la nuit du 15 juillet. Plus d’une vingtaine de chevaux et de poneys avaient alors péri dans une grange et un hangar sur le site de l’Institut équestre national (IENA) et une habitation adjacente au hangar avait été fortement endommagée. "Nous avons interpellé le suspect ce matin", confie le commissaire Arnold Poot. Samedi dernier, les deux plus importants sinistres avaient détruit la grange et le hangar sur le site de l’IENA . Une famille résidant dans l’habitation n’a pas pu réintégrer son logement et a dû se loger ailleurs.

Un pompier?

De nombreuses investigations ont été menées et sont toujours en cours par les enquêteurs. La procureure a entendu le suspect et va déposer une demande de mise en détention provisoire concernant le suspect auprès du Tribunal des mesures de contrainte. Selon le site 20minutes.ch, ce suspect serait un pompier. "Nous ne confirmons pas et n'infirmons pas cette information, réagit Arnold Poot. Vu que la présomption d'innocence prévaut toujours, le Ministère public ne tient pas à divulguer d'autres éléments en l'état." (comm/nxp)

Créé: 21.07.2017, 19h03

Dossiers

Articles en relation

L’Institut équestre national d’Avenches pleure ses chevaux

Incendies dans la Broye L'enquête se poursuit après la série de sept incendies vraisemblablement criminels qui a ravagé la Broye vaudoise et fribourgeoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.