Souffle d'espoir pour les éoliennes au Mont-Crosin

EnergieLes turbines du plus grand parc éolien de Suisse vont être remplacées. Mais les opposants ne sont pas près de désarmer.

Un convoi exceptionnel a apporté mercredi d’énormes pales de 55 mètres destinées à quatre nouvelles éoliennes au Mont-Crosin, le parc le plus important de Suisse. Elles remplaceront les installations précédentes, après quinze ans de service.

Un convoi exceptionnel a apporté mercredi d’énormes pales de 55 mètres destinées à quatre nouvelles éoliennes au Mont-Crosin, le parc le plus important de Suisse. Elles remplaceront les installations précédentes, après quinze ans de service. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est par un convoi exceptionnel qu’ont été acheminées mercredi les énormes pales de 55 mètres, destinées aux quatre nouvelles éoliennes du Mont-Crosin (BE). D’une hauteur totale de 150 mètres, ces moulins à vent modernes remplacent des installations datant d’une quinzaine d’années. Après un premier «repowering» portant sur quatre éoliennes également en 2013, le site du Jura bernois produira dès cet automne quelque 70 millions de kilowattheures (kWh) par an, soit la consommation de 15'000 ménages.

Succès et flops

Cette modernisation du plus puissant site éolien de Suisse s’inscrit dans un contexte contrasté. En 2014, le peuple neuchâtelois a approuvé la planification cantonale. De son côté, le Conseil d’Etat vaudois a relancé son plan, dans le sillage de deux votations positives à Vallorbe et à Sainte-Croix. En Valais en revanche, le parc éolien de Morgins a mordu la poussière alors que deux turbines supplémentaires ont été approuvées à Charrat, après l’échec du parc projeté en commun avec Saxon (Grand Chavalard).

Malgré la modernisation du Mont-Crosin et l’activisme des autorités neuchâteloises et vaudoises, la présidente de l’Association Suisse Eole, Isabelle Chevalley, reste prudente. «Les votations ont permis de constater que les opposants aux éoliennes sont peu nombreux, estime la conseillère nationale (Vert’lib./VD). Mais ils sont très bruyants et bien organisés et jouissent donc d’une couverture médiatique importante.»

Une affirmation relativisée par les oppositions massives soulevées par chaque projet. Par exemple, une pétition revêtue de 1700 signatures a d’ores déjà été remise aux autorités vaudoises contre le parc Eoljoux par l’Association Paysage-Libre Vaud.

Jurisprudence attendue

Favorable depuis longtemps aux énergies renouvelables, Isabelle Chevalley est convaincue que les opposants, quel que soit le verdict des urnes, ne sont pas près de baisser les bras et qu’ils vont épuiser toutes les procédures administratives et judiciaires. «Ce n’est que lorsque le Tribunal fédéral aura arrêté une jurisprudence que l’on pourra s’attendre à une accélération dans le traitement des dossiers.»

La Vert’libérale place d’ailleurs ses espoirs dans la révision en cours de la loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage. Cette modification permettra de faire passer la promotion des énergies renouvelables avant les impératifs de protection de la nature et du paysage. Si cette révision – qui sera très certainement attaquée par référendum – est approuvée par le peuple, les juges fédéraux disposeront alors d’une base légale solide doublée d’un blanc-seing démocratique pour écarter les recours.

Emotionnel

La lutte sans merci qui se profile s’explique par l’aspect émotionnel du sujet, selon la présidente de Suisse Eole. Cette dernière analyse que les éoliennes troublent la tranquillité des gens. A cela s’ajoutent des réactions qu’elle juge irrationnelles, analogues à celles manifestées vis-à-vis des lignes à haute tension par exemple.

Irrationnel ou pas, Paysage-Libre a publié sur son site un dossier recensant les dangers pour la santé que les «éoliennes industrielles» font courir à la population. Cette étude a été remise aux autorités vaudoises.

Créé: 04.08.2016, 07h07

Un potentiel encore sous-exploité

En matière d’énergie éolienne, la Suisse ne fait pas précisément figure de bonne élève. En 2015, Suisse Eole recensait 34 éoliennes produisant 110 millions de kilowattheures (kWh), soit la consommation de quelque 30'000 ménages ou 0,2% des besoins électriques du pays. Un chiffre bien modeste par rapport aux 11,4% assurés par le vent dans le reste de l’Europe.

Si l’effort consenti par Juvent SA avec la mise en service de quatre turbines modernisées cet automne au Mont-Crosin est louable, il ne va guère changer la donne. La production suisse grimpera alors aux alentours de 125 millions de kWh. On est loin du champion danois, qui couvre plus de 40% de ses besoins grâce au vent.

Certes, les conditions topographiques et météorologiques sont loin d’être aussi favorables en Suisse. Il n’empêche, les perspectives énergétiques de la Confédération prévoient de couvrir entre 7 et 10% de la consommation d’ici à 2050. Selon l’Atlas des vents de l’Office fédéral de l’énergie, c’est le canton de Vaud qui recèle le potentiel le plus élevé.

Articles en relation

Les éoliennes de Mont-Crosin remplacées par des turbines

ENVIRONNEMENT Les quatre plus anciennes éoliennes du parc de Mont-Crosin, dans le Jura bernois, seront remplacées par des turbines beaucoup plus performantes au cours des prochains mois. Plus...

L'énergie du vent est sous-utilisée selon Suisse Eole

Ecologie «Le vent souffle et cette énergie n'est pas utilisée: c'est intolérable!», ont dénoncé lundi les représentants de Suisse Eole. Plus...

L'énergie éolienne atteint des records en Suisse

Electricité Grâce aux forts vents qui balaient la Suisse depuis plusieurs semaines, les exploitants de centrales éoliennes enregistrent des quantités record d'électricité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.