Une série de vols de deux-roues élucidée

FribourgUn homme de 46 ans sera dénoncé au Ministère public fribourgeois pour des vols de bicyclettes.

Des vélos ont été dérobés dans divers cantons.

Des vélos ont été dérobés dans divers cantons. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Police cantonale fribourgeoise a élucidé une série de vols concernant des deux-roues, à l'origine du dépôt d'une quinzaine de plaintes. Un auteur présumé sera dénoncé au Ministère public cantonal.

Dans le cadre de son enquête ouverte en novembre par le Ministre public, la police a séquestré une trentaine de cycles, selon un communiqué publié jeudi. Les éléments recueillis ont permis de porter des soupçons sur un homme, un ressortissant français de 46 ans, domicilié à Fribourg.

Une quinzaine de vélos concernés

Interpellé par les policiers, celui-ci a été placé en arrestation provisoire et auditionné. Lors de la perquisition, les agents enquêteurs ont mis la main sur des vélos d'origine douteuse. A ce jour, les investigations ont permis de confondre cet auteur présumé pour les vols d'une quinzaine de cycles.

Ces derniers ont été perpétrés dans plusieurs cantons (GE, BE, VD et FR). Certains des deux-roues étaient revendus par la suite sur un site en ligne. Quelques vélos séquestrés ont pu être restitués aux plaignants.

Quant aux autres, en l'absence d'information permettant de connaître leurs propriétaires, ils restent à disposition de l'autorité compétente. L'auteur présumé a été relâché au terme des opérations policières. Il sera dénoncé au Ministère public fribourgeois. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2020, 15h22

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...