Passer au contenu principal

Canton du JuraLe PS veut ravir le siège du PDC Charles Juillard

Avec le départ du ministre Charles Juillard, élu au Conseil des Etats, le PS veut récupérer son siège perdu en 2015.

Le PDC entend défendre le siège laissé vacant par le départ du ministre Charles Juillard.
Le PDC entend défendre le siège laissé vacant par le départ du ministre Charles Juillard.
Keystone

Le Parti socialiste jurassien (PSJ) a lancé lundi la campagne en vue de l'élection complémentaire au gouvernement le 9 février. Son comité directeur entend ravir le siège du PDC Charles Juillard en misant sur la députée Rosalie Beuret Siess.

Le PS espère reconquérir son second siège perdu en 2015. Il estime que la composition actuelle de l'exécutif avec 2 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 PCSI ne répond plus aux aspirations des Jurassiens. Il relève que les élections fédérales du mois d'octobre ont permis au PS de devenir le plus important parti du Jura devant le PDC.

«Le PSJ veut un rééquilibrage des forces politiques», a souligné son président Jämes Frein. «Une situation avec deux socialistes est plus conforme à la réalité politique», a-t-il ajouté. Le PSJ veut une 2e représentante au côté de Nathalie Barthoulot. La candidature de Rosalie Beuret Siess doit être entérinée par le Congrès.

«Je souhaite donner un nouvel élan à la politique jurassienne», a expliqué Rosalie Beuret Siess devant les médias à Glovelier. Le comité directeur a dressé le portrait d'une femme de 41 ans militante et à la sensibilité écologique. Députée au Parlement depuis 2016, elle est conseillère municipale à Porrentruy.

Election partielle

«Il faut être courageuse pour se lancer dans l'élection partielle», a estimé la conseillère aux Etats Elisabeth Baume-Schneider. La personne qui va remplacer Charles Juillard sera élue jusqu'à la fin de la législature. Elle devra donc repasser par les urnes le 18 octobre. Elle ne sera donc en place que quelques mois.

Le PDC présentera mardi sa stratégie en vue de cette élection complémentaire. Il entend défendre le siège laissé vacant par le départ du ministre Charles Juillard, élu au Conseil des Etats. Le PLR et le PCSI ne devraient pas se lancer dans la course. Leur objectif est de faire réélire cet automne leur ministre.

L'UDC et les Verts n'ont pas encore dévoilé leurs intentions.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.