Nouvelle répartition au Conseil d'Etat vaudois

PolitiqueLe Conseil d'Etat vaudois a réorganisé ses départements en vue de la fin de la législature. Les décisions prendront effet le 18 mars prochain.

Conseil d'Etat vaudois: de gauche a droite, Vincent Grandjean, le chancelier, Christelle Luisier, la nouvelle élue, Cesla Amarelle, Philippe Leuba, Nuria Gorrite, Pascal Broulis, Beatrice Metraux, et Rebecca Ruiz.

Conseil d'Etat vaudois: de gauche a droite, Vincent Grandjean, le chancelier, Christelle Luisier, la nouvelle élue, Cesla Amarelle, Philippe Leuba, Nuria Gorrite, Pascal Broulis, Beatrice Metraux, et Rebecca Ruiz. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil d'Etat vaudois se réorganise légèrement pour la fin de la législature à la suite de l'élection dimanche de Christelle Luisier. Il procède à une demi-rocade entre deux départements. La nouvelle élue PLR dirigera les institutions et le territoire (DIT).

Les institutions faisaient jusqu'ici partie du Département des institutions et de la sécurité (DIS), détenu par la Verte Béatrice Métraux depuis janvier 2014. Elles passent désormais du côté du Département du territoire et de l'environnement (DTE), détenu jusqu'à décembre dernier par Jacqueline de Quattro, élue au Conseil national.

Sa successeure Christelle Luisier hérite donc d'un «nouveau» Département des institutions et du territoire (DIT). En échange, l'ex-DTE cède l'environnement au désormais «nouveau» Département de l'environnement et de la sécurité (DES) dirigé par Mme Métraux. Dimanche, Mme Luisier avait déjà confié à Keystone-ATS son intérêt pour les questions de l'aménagement du territoire.

Entrée en fonction le 18 mars

Ces décisions prendront effet dès le 18 mars prochain, date d?entrée en fonction de Christelle Luisier, élue dimanche au gouvernement, a indiqué mardi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Tous les autres membres du gouvernement conservent, eux, leurs départements.

Cette demi-rocade vise «une organisation fonctionnelle optimale et adaptée à la conduite des politiques publiques pour la suite de la législature en cours, ainsi qu'une répartition équilibrée et harmonieuse entre les membres du Conseil d'Etat», explique-t-il.

Le gouvernement a également saisi l'occasion de cette élection complémentaire à mi-législature pour procéder à des répartitions et regroupements d'entités au sein des départements actuels afin de «consolider certaines politiques transversales et améliorer les synergies». Deux nouvelles directions générales seront créées dans les domaines du territoire et des ressources humaines, écrit-il.

Une Verte pour le plan climat cantonal

Le DES de Béatrice Métraux sera dorénavant composé de la Direction générale de l'environnement (DGE), de la police cantonale (POLCANT), du service pénitentiaire (SPEN), du service de la sécurité civile et militaire (SSCM) et du lien avec l'Etablissement d'assurance contre l'incendie (ECA).

Le Conseil d'Etat vaudois précise que Mme Métraux assurera le pilotage et la conduite stratégique du plan climat cantonal. Le siège du DES sera le château cantonal avec le secrétariat général de l'actuel DIS.

Le DIT de Christelle Luisier sera, lui, composé du service des communes et du logement (SCL), des affaires religieuses, du service des curatelles et tutelles professionnelles (SCTP), du service juridique et législatif (SJL), du lien avec le ministère public (MP), du service des automobiles et de la navigation (SAN).

L'unité du développement durable (UDD), l'office d?information sur le territoire (OIT) et la centrale des autorisations en matière de constructions (CAMAC) rejoindront le DIT pour constituer avec le service du développement territorial (SDT) une direction générale du territoire (DGT). Le siège du DIT se situera à la place du château, avec le secrétariat général de l'actuel DTE.

Un autre regroupement concerne le Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes (BEFH). Il rejoindra le Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH) de la socialiste Nuria Gorrite, qui créera une nouvelle Direction générale des ressources humaines (DGRH) avec l'actuel service du personnel de l'Etat de Vaud (SPEV). (ats/nxp)

Créé: 11.02.2020, 16h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...