Passer au contenu principal

Nouveau recours contre le parc éolien

Deux ONG ont décidé de saisir le Tribunal fédéral pour manifester leur désaccord envers le parc éolien de Sainte-Croix (VD).

Le canton a proposé des mesures de compensation. (Photo d'illustration)
Le canton a proposé des mesures de compensation. (Photo d'illustration)
Keystone

BirdLife Suisse et Helvetia Nostra recourent au Tribunal fédéral (TF) contre le parc éolien de Sainte-Croix (VD). Les associations critiquent un projet qui empiète sur des zones de première importance pour des oiseaux nicheurs menacés, comme le grand tétras.

Sans surprise, les deux associations ont décidé de porter l'affaire devant la Haute Cour. Elles ne sont pas satisfaites du jugement rendu par le Tribunal cantonal en novembre dernier, «qui n'a pas jugé utile de statuer sur des points sensibles».

Réduire la mortalité des oiseaux

L'instance cantonale a demandé des mesures pour réduire la mortalité des oiseaux migrateurs. Mais elle ne s'est pas prononcée sur les impacts causés sur l'avifaune nicheuse, critiquent mardi les recourants dans un communiqué. Or plusieurs espèces menacées d'oiseaux nicheurs fréquentent la zone qui serait occupée par trois des éoliennes dans le secteur de La Gittaz.

Le canton a proposé des mesures de compensation. La plus pertinente, qui consistait à élargir la fermeture de la route du col de l'Aiguillon, a été refusée par la commune de Baulmes, se désolent les recourants. D'autres lacunes sont pointées du doigt, comme l'absence de préavis de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur le défrichement, pourtant obligatoire dans ce cas.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.