Neuchâtel veut donner le droit de vote à 16 ans

PolitiqueSur demande, les mineurs neuchâtelois pourraient bientôt pouvoir se prononcer sur les objets cantonaux.

A Neuchâtel, on aimerait faire voter les jeunes de plus de 16 ans, suisses ou étrangers, au niveau cantonal.(Photo d'illustration)

A Neuchâtel, on aimerait faire voter les jeunes de plus de 16 ans, suisses ou étrangers, au niveau cantonal.(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Neuchâtelois pourront peut-être voter prochainement sur demande dès l'âge de 16 ans. Le Conseil d'Etat est favorable à l'initiative constitutionnelle populaire du 14 novembre 2016 qui le réclame.

«Le canton de Neuchâtel a toujours été précurseur, ou tout du moins très ouvert à l'élargissement du droit de vote», indique le Conseil d'Etat dans son rapport au Grand Conseil. Les femmes votent à Neuchâtel depuis 1959. Les étrangers au bénéfice d'un permis d'établissement votent au niveau communal depuis 1848 et depuis l'an 2000 au plan cantonal.

L'initiative constitutionnelle, munie de 6624 signatures, demande que les Suisses ainsi que les étrangers domiciliés dans le canton depuis au moins cinq ans, puissent devenir électeurs en matière cantonale dès l'âge de 16 ans pour autant qu'ils réclament expressément leur inscription au registre électoral de leur commune de domicile. L'initiative ne prévoit pas que ceux-ci soient éligibles.

Assumer sa responsabilité

L'objectif de cette initiative est d'encourager les jeunes de 16 ans qui se sentent prêts à assumer cette responsabilité à intensifier leur engagement dans la société, de susciter leur intérêt pour la chose publique et de leur donner la possibilité de donner leur avis sur les sujets de proximité qui les touchent directement.

En novembre 2013, une motion populaire favorable au vote dès 16 ans, appuyée par le gouvernement, a essuyé un refus d'entrée en matière de la part du Grand Conseil. Les débats avaient plus particulièrement porté sur les questions de cohérence du système, entre la création d'une catégorie supplémentaire de citoyens qui aurait la majorité civique partielle à 16 ans et une responsabilité civile et pénale à 18 ans. (ats/nxp)

Créé: 07.11.2018, 14h52

Articles en relation

Nouvel échec pour le droit de vote à 16 ans

Suisse Le National a refusé de donner suite à une initiative de Lisa Mazzone (Verts/GE) qui veut abaisser de 18 à 16 ans le droit de vote en Suisse. Plus...

Le droit de vote à 16 ans ne passe toujours pas

Suisse Une initiative de la Genevoise Lisa Mazzone a été balayée jeudi par la commission des institutions politiques du Conseil national. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...