Passer au contenu principal

Suisse romandeMasques de protection en rupture de stock

En raison du coronavirus chinois, beaucoup de pharmacies en Suisse romande ont vendu leurs stocks et doivent se faire livrer de nouveaux masques de protection.

Les masques de protection sont en rupture de stock momentanée dans plusieurs pharmacies de Suisse romande. La demande est forte face au risque de propagation du coronavirus, apparu en Chine, mais qui n'a pour l'heure pas été détecté en Suisse.

«Beaucoup de pharmacies ont vendu leurs stocks et doivent donc se faire à nouveau livrer, d'ici à la fin de la semaine. On peut donc parler de rupture momentanée dans la chaîne de distribution, mais pas de pénurie», explique à Keystone-ATS Christophe Berger, président de la Société vaudoise de pharmacie.

La pharmacie Sun Store de la Riponne, à Lausanne, confirme être en rupture momentanée de stock. «Il y a beaucoup de demande et nous sentons les clients un peu stressés.»

Les touristes asiatiques paniquent

Selon Christophe Berger, la plus forte demande émane des touristes asiatiques. Les Suisses posent pour leur part beaucoup de questions, «pour savoir par exemple s'ils peuvent se rendre à tel ou tel rassemblement». «Nous leur donnons les mêmes recommandations qu'en cas de grippe, comme se laver régulièrement les mains ou éviter de sortir si l'on est malade».

Les masques chirurgicaux valent la peine pour éviter de recevoir des postillons, par exemple, mais n'empêcheront pas la diffusion du virus, relève le président de la Société vaudoise de pharmacie. Les masques avec des filtres sont beaucoup plus efficaces, même si une fiabilité de 100% n'est jamais possible.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.