L'Italie sillonne à nouveau le Léman

BateauAprès 18 mois de travaux, le bateau de la CGN, immobilisé depuis 11 ans en raison de sa vétusté, peut à nouveau voguer.

Près de 18 mois de travaux, 25 corps de métier, 300 plans et 13,6 millions de francs ont été nécessaires pour restaurer l'Italie, immobilisé depuis onze ans en raison de sa vétusté.

Près de 18 mois de travaux, 25 corps de métier, 300 plans et 13,6 millions de francs ont été nécessaires pour restaurer l'Italie, immobilisé depuis onze ans en raison de sa vétusté. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Italie navigue à nouveau sur le Léman. Il aura fallu près d'un an et demi de travaux pour restaurer ce bateau de la CGN construit il y a plus de 100 ans, et désarmé depuis 2005.

C'est sous un ciel gris, pluvieux et venteux que le bateau de la flotte Belle Epoque, construit en 1908, a officiellement repris du service jeudi à Ouchy. «Un bateau mythique», «un fleuron de la CGN» (Compagnie générale de navigation sur le lac Léman), s'est réjouie la conseillère d'Etat vaudoise Nuria Gorrite, en charge des infrastructures.

Près de 18 mois de travaux, 25 corps de métier, 300 plans et 13,6 millions de francs ont été nécessaires pour restaurer l'Italie, immobilisé depuis onze ans en raison de sa vétusté. «Et un bateau à l'arrêt, il n'y a rien de plus triste», a estimé la ministre devant la presse ainsi que les autorités suisses et françaises.

Jumeau sur le lac

Long de plus de 63 mètres et large de 14 mètres, le navire est de taille moyenne. Destiné à des croisières touristiques, il peut transporter 560 passagers.

Ancien bateau-vapeur, l'Italie est aujourd'hui doté d'une propulsion moderne qui permet de réduire sa consommation de carburant. Sur ce plan, «c'est le nec plus ultra», a souligné Luc-Antoine Baehni, directeur général de la CGN.

Coup de pouce

Très attendue, cette restauration a été financée grâce à l'Association des amis des bateaux à vapeur du Léman (ABVL) et une contribution de trois millions du Canton. Un soutien étatique «décisif», selon Maurice Decoppet, président de l'ABVL et de CGN Belle Epoque.

Le bateau-salon rejoint sur le lac son jumeau, le Vevey (1907), qui avait retrouvé les eaux du Léman en 2013. La flotte Belle Epoque est composée de huit bateaux. Ne reste désormais plus que l'Helvétie qui est désarmé. (ats/nxp)

Créé: 10.11.2016, 12h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.