L'immersion en allemand a trouvé ses marques

Canton de NeuchâtelNeuchâtel est le seul canton monolingue à offrir, depuis 2011, un projet de bilinguisme dans la durée.

La conseillère d'État Monika Maire-Hefti a salué l'aspect pionnier du projet PRIMA à Neuchâtel.

La conseillère d'État Monika Maire-Hefti a salué l'aspect pionnier du projet PRIMA à Neuchâtel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le programme d'enseignement de l'allemand par immersion, lancé en 2011 dans le canton de Neuchâtel, est «un succès», selon les autorités et les chercheurs. Au total, 689 élèves et près de 70 enseignants y participent.

«Avec le projet PRIMA, Neuchâtel fait figure de pionnier. Le canton a d'ailleurs inspiré Schaffhouse pour son concept d'immersion en français», a déclaré mercredi soir la conseillère d'État Monika Maire-Hefti.

Pour Laurent Gajo, professeur de linguistique à l'Université de Genève, «c'est unique en Suisse pour l'instant. Neuchâtel est le seul canton monolingue à offrir un projet de bilinguisme dans la durée.»

Le chercheur a fait partie de l'équipe scientifique qui a évalué les élèves PRIMA. L'étude relève «un réel plaisir des élèves à utiliser l'allemand, même spontanément, la perception d'un climat bilingue en classe, une grande autonomie dans la mobilisation des stratégies de communication et d'apprentissage, des compétences avancées en allemand, en anglais et en mathématiques, ainsi qu'un apprentissage facilité de l'anglais».

Formation des enseignants

Actuellement, la première volée ayant bénéficié du projet est scolarisé en 10e Harmos. PRIMA se déploiera jusqu'en fin de 11e année.

Pour pérenniser et étendre le projet dans tous les cercles scolaires du canton d'ici 2038, des enseignants devront être formés. La première volée de 30 enseignants en filière bilingue, formée par la HEP BEJUNE et son pendant bernois alémanique, devrait sortir en 2021. «Il faudra leur faire un clin d'œil» à leur sortie pour les attirer à Neuchâtel, a expliqué Monika Maire-Hefti. (ats/nxp)

Créé: 31.01.2020, 10h21

Articles en relation

Swiss récompensé pour son plurilinguisme

Aviation Le Forum du bilinguisme a salué l'engagement de la compagnie aérienne Swiss, jeudi. Plus...

Le TF précise la portée du bilinguisme à Fribourg

Langue de justice Le Tribunal fédéral estime que le tribunal cantonal fribourgeois doit accepter un mémoire en allemand alors que la langue de procédure est le français. Plus...

Bienne somme Berne de respecter son bilinguisme

Bienne /Biel 32 panneaux de signalisation sont uniquement en allemand sur le contournement autoroutier de l'A5. La Ville de Bienne les veut aussi en français Plus...

Les députés veulent encourager le bilinguisme

Canton de Fribourg Le Grand Conseil fribourgeois a accepté mardi un postulat demandant au Conseil d'Etat de réaliser une étude de faisabilité pour la création d'un label du bilinguisme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...