Gookers, l’appli pour commander son repas dans un resto à proximité

Fast FoodGrâce à la nouvelle application, les étudiants de l’UNIL et de l’EPFL évitent les files d’attente. Le service s'étend aussi hors du campus.

Ludivine Roux, CEO et co-fondatrice de Gookers

Ludivine Roux, CEO et co-fondatrice de Gookers Image: Jean-Marc Corset

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Start-up basée à Lausanne, Gookers étend son service de commande de repas à l’emporter dans les restaurants de proximité. Après le site de l’EPFL, Genève et Crans-Montana, c’est au tour du campus de l’Uni de Lausanne de profiter de cette nouvelle application.

Six restaurants et cafétérias de l’UNIL se sont associés à la jeune société pour offrir cette prestation «fast-food» avec quelques-uns de leurs principaux plats du jour, des mets asiatiques, des pizzas ou des focaccias. A l’EPFL, où cette application a été lancée avec six établissements, Gookers dénombre quelque 50 commandes par jour. «Ce résultat est probant, estime Ludivine Roux, CEO et cofondatrice, car 70% des personnes qui l’ont essayée repassent commande à raison d’une fois par semaine.»

File rapide

Pour elle, Gookers est avant tout un service bon marché qui simplifie la vie aux personnes quin’ont pas beaucoup de temps à consacrer aux repas. L’appli permet de choisir l’un des plats proposés par les restaurateurs partenaires situés dans l’environnement proche du client. Ce dernier passe alors commande et paie en quelques clics. Puis, il se rend à l’heure désirée dans le point de vente afin de récupérer son repas en passant par la file rapide «pick-up».

Pour le paiement du plat, les coordonnées du compte bancaire sont introduites une seule fois, mais la prestation est gratuite. S’il existe aujourd’hui passablement de services de livraison de repas à domicile, qu’elle juge chers, Ludivine Roux observe qu’il n’y a pas à ce jour une prestation semblable à celle qu’elle promeut.

L’idée lui est venue, à elle – alors à l’Ecole hôtelière de Lausanne – et à son frère étudiant en médecine, alors qu’ils cohabitaient. Rentrés tard le soir, ils auraient aimé pouvoir commander vite fait un plat à l’emporter dans un restaurant proche de chez eux.

Discussions avec des chaînes

Après une année de développement, ils lancent l’application Gookers en octobre 2016. Installée à Malley, la société compte aujourd’hui six collaborateurs, dont quatre ingénieurs. Ses revenus proviennent essentiellement d’une commission de 15% du prix du repas auprès des établissements partenaires, actuellement une centaine. La société est en discussion avec plusieurs chaînes de restauration et de boulangerie, des traiteurs, ainsi qu’un groupe hôtelier en France, pour étendre son service.

Créé: 25.09.2017, 17h29

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.