Passer au contenu principal

Gland renonce à engager la pasionaria antispéciste

Après avoir découvert que Virginia Markus prônait la désobéissance civile, la Ville a stoppé le processus d’engagement.

La petite phrase lâchée sur le plateau de la télé locale NRTV a fait du bruit. La militante antispéciste Virginia Markus aurait perdu un emploi à cause de son activisme. «Je ne me pose pas en victime, nuance-t-elle aujourd’hui. C’est une opportunité d’être d’autant plus libre dans mon engagement au sein du mouvement antispéciste.»

Virginia Markus est encore sous contrat avec Pro-Jet à Nyon. Elle est rattachée à la mesure ActivAction, qui aide les jeunes à s’insérer professionnellement. Ce programme est né dans les services de la Ville de Gland, qui a mandaté Pro-Jet pour le mener à bien sur le terrain depuis le 1er mars 2016. Virginia Markus y travaille depuis le 1er mars 2017, pour un taux d’occupation de 25% à 35%. Après deux ans d’expérience, la Commune a décidé de reprendre la gestion d’Activ­Action dans un mois. Pour cela, elle avait prévu de réengager la jeune femme, dont le travail donnait satisfaction.

«La revendication de ses actes illicites n’est pas en adéquation avec les valeurs de la Commune»

La médiatisation de la pasionaria du mouvement antispéciste a changé la donne. La municipale en charge du Social a découvert son activisme fin novembre quand celle-ci a prôné la désobéissance civile dans l’émission 26 minutes sur la RTS où elle était invitée. «La revendication de ses actes illicites n’est pas en adéquation avec les valeurs de la Commune», souligne l’élue Christine Girod. La procédure d’engagement a alors été stoppée à la mi-décembre.

«Je peux comprendre la décision de la Municipalité, note Virginia Markus. Mais il est nécessaire dans le mouvement anti­spéciste de prendre des risques judiciaires et professionnels. Ce que j’assume. Je regrette simplement que la désobéissance civile soit considérée comme de la délinquance et non pas comme un acte politique.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.