Passer au contenu principal

Morges (VD)Le Festival Salamandre veut mobiliser les citoyens

Pour sa 17e édition, la «plus grande fête nature de Suisse romande» entend promouvoir les petites initiatives qui visent à protéger la biodiversité.

Festival Salamandre: inciter à s’engager pour la biodiversité

Les jardins sont au coeur de la nouvelle édition du Festival Salamandre. La plus grande manifestation de Suisse romande dédiée à la nature, qui a démarré vendredi à Morges (VD), veut inciter ses visiteurs à préserver la biodiversité à proximité de leur domicile.

«Plein de petites actions simples»

«Que cela soit dans son jardin, ou même sur son balcon, il y a plein de petites actions simples à accomplir pour protéger fleurs, oiseaux, papillons, libellules et autres hérissons», explique Julien Perrot, le président du festival, interrogé par Keystone-ATS.

L'objectif du Neuchâtelois et de son équipe consiste «à faire éclore un tas de petites initiatives citoyennes» destinées à protéger la biodiversité. Il reconnaît toutefois que ces actions ne seront pas suffisantes sans «un engagement politique beaucoup plus fort.» Le Festival Salamandre vit cette année sa 17e édition. La manifestation se tient sur trois jours, et même quatre sachant qu'elle se poursuit lundi pour les élèves de la région morgienne.

Quelque 10'000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche soir dans le complexe du théâtre de Beausobre. «C'est devenu la plus grande fête nature de Suisse romande», note son président.

Programme varié

Fondateur de la revue La Salamandre en 1983, alors qu'il n'avait que 11 ans, Julien Perrot mentionne plusieurs coups de coeur pour ce Festival 2019. A commencer par la projection, samedi et dimanche, de l'avant-première du film «Marche avec les loups» de Jean-Michel Bertrand.

«Ce n'est pas en lien avec les jardins sauvages, mais c'est un film très spectaculaire qui sera projeté en janvier au cinéma», relève-t-il.

Le Neuchâtelois recommande aussi la principale exposition du week-end, «Fil de fer & Herbes folles» de Christian Voltz. «Il a construit un jardin complètement loufoque avec des matériaux recyclés sur 300 m2», raconte Julien Perrot.

Outre les expositions et les films, les visiteurs auront droit à des ateliers, des lectures de contes et plusieurs activités ludiques. Un marché artisanal a également été monté à Beausobre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.