L'exécutif demande à la Confédération d'intervenir

Moutier (BE)Le Conseil municipal de Moutier (BE) ne supporte plus le climat de suspicion lié au vote sur le transfert dans le canton du Jura.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil municipal de Moutier (BE) a fait part de son agacement dans une lettre envoyée jeudi à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, évoquant des opérations de sabotage. «Ça suffit», a lancé jeudi le maire de Moutier Marcel Winistoerfer. L'élu autonomiste n'apprécie pas l'image de sa ville véhiculée par les opposants au transfert dans le canton du Jura. Il déplore aussi les soupçons de tourisme électoral et de domiciliations fictives relayés par la presse dominicale.

Pour le Conseil municipal, il s'agit de tentatives de désinformation visant à mettre la pression sur la préfète du Jura bernois qui doit encore statuer sur sept recours. Il rappelle que le Ministère public a classé la procédure ouverte contre inconnu pour délits contre la volonté populaire.

Des «pseudos preuves»

Les autorités autonomistes estiment que le climat s'est fortement dégradé. «Des personnes revanchardes n'ayant pas accepté le verdict populaire s'ingénient à fabriquer des pseudos preuves dans le but d'entretenir le doute et la suspicion quant à la validité du résultat du scrutin du 18 juin», écrit l'exécutif dans sa lettre.

«Ces opérations de sabotage s'inscrivent dans une vaste opération de manipulation, avec la complicité de médias complaisants et le concours des deux représentants de l'UDC au Conseil-exécutif qui entretiennent sciemment le doute», affirme le Conseil communal dans sa lettre au Département fédéral de justice et police (DFJP).

«Cette dérive est foncièrement intolérable», a martelé le maire de Moutier devant les médias. Marcel Winistoerfer estime que cette situation mérite une remise à l'ordre sévère de la part de l'autorité de contrôle, donc de la Confédération.

Conférence tripartite

Le maire a salué la décision de Simonetta Sommaruga de convoquer avant l'été une conférence tripartite qui regroupe la Confédération et les gouvernements bernois et jurassien. Le Confédération entend ainsi faire le point sur les tensions à Moutier en poursuivant son rôle de médiateur.

Cette prochaine séance de la conférence tripartite n'est en revanche pas du goût de l'UDC du Jura bernois. Dans un communiqué diffusé jeudi, le parti dénonce «les pressions en très haut lieu qui sont actuellement exercées pour liquider le dossier de Moutier le plus vite possible». (ats/nxp)

Créé: 29.03.2018, 14h18

Articles en relation

Le transfert de Moutier sera plus long que prévu

Canton du Jura La ville ne pourra probablement pas rejoindre le canton en 2021, comme l'avait espéré le gouvernement. La lenteur de l'examen des recours est en cause. Plus...

On a bien tenté d'acheter des votes à Moutier

Question jurassienne Des tentatives de corruption ont été établies par le ministère public du canton de Berne lors du référendum sur le rattachement de Moutier (BE) au canton du Jura. Plus...

La question d'un tourisme électoral resurgit

Moutier (BE) Un rapport anonyme transmis au Ministère public dénonce le tourisme de votation dans la ville de Moutier. Plus...

Le Jura déplore la lenteur de l'examen des recours

Question jurassienne Les autorités jurassiennes regrettent que la préfecture du Jura bernois fasse traîner en longueur le transfert de Moutier, provocant des tensions. Plus...

Les votes sur Moutier n'ont pas été achetés

Question jurassienne Une plainte accusant les votes sur l'appartenance cantonale de Moutier d'avoir été monnayés a été classée mercredi par les autorités. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...