Passer au contenu principal

Un étudiant a besoin d'au moins 1000 francs/mois

Alors que l'Université de Fribourg a annoncé il y a peu une hausse de 33% de ses taxes, éclairage sur le budget d'un universitaire.

Entre 400 et 500 personnes ont manifesté jeudi à Fribourg pour contester l'augmentation de 33%. (Jeudi 9 novembre 2017)
Entre 400 et 500 personnes ont manifesté jeudi à Fribourg pour contester l'augmentation de 33%. (Jeudi 9 novembre 2017)
Keystone
Les manifestants se sont réunis vers 15h00 dans la cour du site Miséricorde de l'Université. (Jeudi 9 novembre 2017)
Les manifestants se sont réunis vers 15h00 dans la cour du site Miséricorde de l'Université. (Jeudi 9 novembre 2017)
Keystone
La taxe semestrielle pour les étudiants augmente de 180 francs pour atteindre 720 francs. Et les doctorants devront payer 180 francs.  (Jeudi 9 novembre 2017)
La taxe semestrielle pour les étudiants augmente de 180 francs pour atteindre 720 francs. Et les doctorants devront payer 180 francs. (Jeudi 9 novembre 2017)
Keystone
1 / 8

Le canton de Fribourg a annoncé le 8 novembre dernier que la taxe d'inscription à l'université augmenterait de 180 francs par semestre, soit 33%, dès l'année académique 2018-2019. La facture s’élèvera à 720 francs pour les étudiants, ce qui fait de l'Uni de Fribourg l'établissement le plus cher de Suisse romande.

Alors que la fronde s'organise, tant du côté politique que de celui des étudiants qui ont déjà manifesté leur mécontentement dans la rue, La Liberté s'est penchée vendredi sur le budget d'un étudiant.

Chez les parents ou en colocation

Des frais qui sont compris entre 900 et 1840 francs si l'universitaire vit chez ses parents, et entre 1740 et 2720 francs s'il vit en colocation, selon le quotidien fribourgeois qui cite lui-même des valeurs indicatives de la Fédération romande des consommateurs. Un budget qui comprend notamment primes d'assurance maladie, frais d'étude et nourriture, précise-t-il.

Dans le détail, La Liberté a fait ses calculs avec une étudiante en 3e année de bachelor à Fribourg. Celle-ci compte 15 à 20 francs pour la nourriture et 20 francs par jour pour les transports. La jeune femme qui vit chez sa mère mais qui assume seule ses frais via trois petits jobs, doit aussi débourser 350 francs par mois pour sa prime maladie. Ce qui lui coûte en tout plus de 1400 francs par mois. Sans parler des livres que l'étudiante doit acheter pour l'uni et qui représente une centaine de francs chacun, selon elle.

La Liberté cite également une étude de l'Office fédéral de la statistique sur les conditions d'étude dans les hautes écoles en Suisse. Elle révèle que 75% des étudiants de l'Uni de Fribourg travaillent, soit un peu plus que la moyenne suisse (71%). La majorité d'entre eux travaillent à côté à un taux d'occupation d'au moins 20%. A noter encore que pour 59% des universitaires suisses, ce sont les parents qui assument leurs frais.

Selon le quotidien fribourgeois, la majorité des étudiants interrogés craint que la hausse des taxes à Fribourg décourage les jeunes qui vivent dans des conditions précaires.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.