Passer au contenu principal

PaternitéL'État de Vaud accorde 20 jours de congé

Le Conseil d'État vaudois a décidé d'augmenter de cinq à vingt jours le congé paternité pour les collaborateurs. Il a transmis un projet de loi au Grand Conseil.

Photo d'illustration.

Le gouvernement vaudois «considère qu'il est de sa responsabilité d'employeur de faire en sorte que chacune et chacun, femme ou homme, puisse conjuguer carrière stimulante et vie familiale épanouissante», écrit-il ce jeudi dans un communiqué. L'allongement du congé paternité se fera de manière progressive: 10 jours en 2020, 15 jours en 2021 et 20 jours en 2022.

Ce changement implique de modifier la loi sur le personnel de l'État de Vaud ainsi que son règlement d'application. Le Conseil d'État a ainsi transmis au Grand Conseil l'exposé des motifs et le projet de loi qui permettra de rendre ces modifications effectives.

Le Conseil d'État se dit «convaincu qu'une politique d'égalité efficace doit certes s'attacher à réduire les inégalités salariales, mais ne saurait être complète si elle ne prend pas en compte toutes les dimensions susceptibles d'améliorer les aspirations individuelles de chacune et chacun».

Télétravail et temps partiel

Pour les autorités vaudoises, la décision de relever le congé paternité doit permettre «une implication plus grande des hommes», et par conséquent un partage «plus équitable» des tâches au sein de la famille.

L'État de Vaud rappelle finalement qu'il milite depuis plusieurs années pour permettre à ses collaborateurs de concilier carrière et vie familiale grâce à différents outils, comme le télétravail, le temps partiel et les horaires variables.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.