L'EPFL revitalise la Sarine à coup de sédiments

EnvironnementDes étudiants de l'école polytechnique lausanoise ont amélioré la qualité de la faune en aval du barrage de Rossens.

Un chercheur de l'EPFL lors de l'aménagement de la Sarine.

Un chercheur de l'EPFL lors de l'aménagement de la Sarine. Image: DR/EPFL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des chercheurs de l'EPFL ont réussi à revitaliser une partie de la Sarine. Grâce à des dépôts de sédiments, la qualité de la faune a été améliorée. Celle-ci souffrait du manque de crue naturelle, lié à la présence du barrage de Rossens (FR).

«Les cours d'eau situés en contrebas des barrages ne connaissent pas de crue naturelle. Le débit d'eau est toujours le même. Avec le temps, leur lit finit par s'uniformiser. Résultat: les habitats dédiés à la faune sont de piètre qualité», indique l'EPFL dans un communiqué.

Des chercheurs de l'EPFL, en collaboration avec d'autres instituts, ont donc aménagé des dépôts de sédiments dans la Sarine. Ceux-ci sont bénéfiques pour la faune, avant le passage de la crue. «Notre intervention a amélioré la qualité des habitats de la faune de 36%», a rapporté la Haute Ecole.

L'expérience a été menée en 2016. Elle s'est déroulée avant l'ouverture des vannes du barrage de Rossens (FR). Quatre dépôts de 250 m3 ont été installés sur les bordures de la rivière. Les sédiments ont été prélevés à côté de la Sarine, dans un ancien endroit de la rivière transformé en forêt. (ats/nxp)

Créé: 26.04.2019, 11h38

Articles en relation

L'EPFL veut analyser notre alimentation

Suisse L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne cherche des volontaires afin de comprendre comment notre glycémie fluctue en fonction de ce que nous consommons. Plus...

Des étudiants de l'EPFL au bloc opératoire

Recherche Durant 14 semaines, des élèves ont pu s'immerger dans le quotidien du corps médical afin de comprendre et d'identifier les besoins du secteur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.