L'EPFL dévoile son nouveau logo

AnniversaireLa présentation de la nouvelle identité visuelle et d'une nouvelle place lancent les festivités des 50 ans de l'école.

Le  nouveau logo de l'EPFL, devant le bâtiment du Learning Center.

Le nouveau logo de l'EPFL, devant le bâtiment du Learning Center. Image: Dylan Perrenoud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Du nouveau logo de l'EPFL, on ne savait qu'une seule chose: qu'il serait rouge, comme l'avait imposé la direction de l'école, histoire de conserver les couleurs du drapeau national. Pour le reste, le secret entourant la nouvelle identité visuelle a été bien gardé, malgré plusieurs images - souvent le fait de tentatives d'étudiants plus ou moins inspirés - qui ont circulé sur les réseaux sociaux ces derniers mois.

Après des mois de réflexion et un large processus participatif auquel ont pris part quelque 20'000 personnes, la nouvelle identité visuelle de l'école a été officiellement dévoilée lundi après-midi. Pour mémoire, l'ancien logo, qui représentait l’EPFL depuis avril 1994, avait été jugé illisible. Plutôt que «EPFL», on avait tendance à lire «EPA», confiait il y a quelques mois Maureen Décosterd, cheffe du service Mediacom-Événements de l'école, notamment en charge de l’identité visuelle de l’EPFL. Peu lisible, l'ancien logo était également trop rectangulaire et donc pas adapté aux standards des réseaux sociaux, sur lesquels l'école communique beaucoup.

Simple sans être simpliste et rappelant subtilement la croix suisse, le nouveau logo, conçu en collaboration avec l’agence Moser Design à Lausanne, agence spécialisée dans le branding et la communication, est assez minimaliste: n'y figurent que les quatre lettres EPFL, un acronyme immédiatement reconnaissable qui fait rayonner la région loin à la ronde. «Nous voulions incarner une jeune école suisse, à la fois hautement dynamique, exploratoire et technologique, avec un rayonnement international. En somme, une startup qui a grandi vite et qui passe à l’âge adulte», explique Martin Vetterli, président de l’EPFL, cité par l'école.

Pour le nouveau logo, c'est la police de caractères Helvetica Neue, redessinée par l'agence pour le coup, qui a été choisie. Cette police, «commercialisée à l’époque comme un symbole de la technologie suisse de pointe», est elle aussi née dans les années 1960, précise l'école. Le clin d'oeil est à souligner puisque cette année marque également les 50 ans de l'EPFL moderne, lorsque son ancêtre, l'EPUL, a été fédéralisée.

Un changement majeur que l'école doit à un visionnaire, Maurice Cosandey, ancien de l'EPUL et premier président de l'EPFL, (1969 à 1978). A l'heure de célébrer son demi-siècle, l'école ne pouvait manquer de rendre hommage à son père fondateur, décédé en décembre dernier, à 100 ans. C'est ainsi sur la place Cosandey, nouvelle porte d'entrée du sud du campus, qu'a été inauguré lundi après-midi l'Agora Lombard Odier.

A la fois gradins et couvert permettant d'abriter 800 personnes, la structure, financée par la Fondation Lombard Odier, a mobilisé une trentaine d'étudiants et architectes. But avoué de l'opération: faire une vivre un secteur jusqu'ici peu fréquenté.

De nombreux événements sont prévus pour cette année anniversaire, dont un week-end portes ouvertes, les 14 et 15 septembre prochain.

(TDG)

Créé: 18.03.2019, 17h22

Articles en relation

La RTS dévoile le bâtiment qu’elle occupera à l’EPFL

Déménagement La construction, originale et modulable, abritera 950 employés en 2024. Reste à savoir lesquels précisément. Plus...

L'EPFL retente sa chance dans la compétition d'Elon Musk

Technologie La haute école fait partie des vingt équipes sélectionnées pour le concours Hyperloop. Plus...

Des scientifiques en herbe s’emparent de l’EPFL

Lausanne La 6e édition du championnat de sciences pour les enfants a réuni quelque 120 participants de 8 à 15 ans samedi sur le campus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...