Passer au contenu principal

L'EPFL dévoile son nouveau logo

La présentation de la nouvelle identité visuelle et d'une nouvelle place lancent les festivités des 50 ans de l'école.

Le nouveau logo de l'EPFL, devant le bâtiment du Learning Center.
Le nouveau logo de l'EPFL, devant le bâtiment du Learning Center.
Dylan Perrenoud

Du nouveau logo de l'EPFL, on ne savait qu'une seule chose: qu'il serait rouge, comme l'avait imposé la direction de l'école, histoire de conserver les couleurs du drapeau national. Pour le reste, le secret entourant la nouvelle identité visuelle a été bien gardé, malgré plusieurs images - souvent le fait de tentatives d'étudiants plus ou moins inspirés - qui ont circulé sur les réseaux sociaux ces derniers mois.

Après des mois de réflexion et un large processus participatif auquel ont pris part quelque 20'000 personnes, la nouvelle identité visuelle de l'école a été officiellement dévoilée lundi après-midi. Pour mémoire, l'ancien logo, qui représentait l’EPFL depuis avril 1994, avait été jugé illisible. Plutôt que «EPFL», on avait tendance à lire «EPA», confiait il y a quelques mois Maureen Décosterd, cheffe du service Mediacom-Événements de l'école, notamment en charge de l’identité visuelle de l’EPFL. Peu lisible, l'ancien logo était également trop rectangulaire et donc pas adapté aux standards des réseaux sociaux, sur lesquels l'école communique beaucoup.

Voir le contenu

Simple sans être simpliste et rappelant subtilement la croix suisse, le nouveau logo, conçu en collaboration avec l’agence Moser Design à Lausanne, agence spécialisée dans le branding et la communication, est assez minimaliste: n'y figurent que les quatre lettres EPFL, un acronyme immédiatement reconnaissable qui fait rayonner la région loin à la ronde. «Nous voulions incarner une jeune école suisse, à la fois hautement dynamique, exploratoire et technologique, avec un rayonnement international. En somme, une startup qui a grandi vite et qui passe à l’âge adulte», explique Martin Vetterli, président de l’EPFL, cité par l'école.

Pour le nouveau logo, c'est la police de caractères Helvetica Neue, redessinée par l'agence pour le coup, qui a été choisie. Cette police, «commercialisée à l’époque comme un symbole de la technologie suisse de pointe», est elle aussi née dans les années 1960, précise l'école. Le clin d'oeil est à souligner puisque cette année marque également les 50 ans de l'EPFL moderne, lorsque son ancêtre, l'EPUL, a été fédéralisée.

Un changement majeur que l'école doit à un visionnaire, Maurice Cosandey, ancien de l'EPUL et premier président de l'EPFL, (1969 à 1978). A l'heure de célébrer son demi-siècle, l'école ne pouvait manquer de rendre hommage à son père fondateur, décédé en décembre dernier, à 100 ans. C'est ainsi sur la place Cosandey, nouvelle porte d'entrée du sud du campus, qu'a été inauguré lundi après-midi l'Agora Lombard Odier.

A la fois gradins et couvert permettant d'abriter 800 personnes, la structure, financée par la Fondation Lombard Odier, a mobilisé une trentaine d'étudiants et architectes. But avoué de l'opération: faire une vivre un secteur jusqu'ici peu fréquenté.

De nombreux événements sont prévus pour cette année anniversaire, dont un week-end portes ouvertes, les 14 et 15 septembre prochain.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.