Il écoule pour 180'000 francs de faux billets

Suisse romande Condamné à quatre et demi de prison, un «Farinet moderne» a fabriqué de la fausse monnaie dans sa cave durant trois ans.

(Image d'illustration) L'individu écoulait ses billets lors de petits achats dans des endroits où on paie facilement en cash.

(Image d'illustration) L'individu écoulait ses billets lors de petits achats dans des endroits où on paie facilement en cash. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il s'agirait d'une des plus grosses affaires de fausse monnaie de ces dernières années en Suisse: la police fédérale a découvert un demi-million de francs falsifié entre 2006 et 2018, dont un tiers environ était le fait d'une seule personne qui produisait les faux billets dans sa cave.

«La piste est devenue sérieuse dès le moment où la police cantonale valaisanne a interpellé un individu qui, lors d'une audition, a dit connaître une personne qui produisait des faux billets dans une cave», a déclaré Anne-Florence Débois, porte-parole de fedpol, au «19h30» de la RTS.

Cela concerne plus de 180'000 francs de faux billets fabriqués en trois ans et disséminés essentiellement à travers la Suisse romande, selon la RTS. «C'était un individu isolé qui était aussi actif dans du trafic de stupéfiants et c'est surtout lors de petits achats dans des endroits où on paie facilement en cash qu'il écoulait sa fausse monnaie», précise la porte-parole.

Confondu par son ADN, ce «Farinet moderne» a été condamné à quatre ans et demi de prison, toujours selon la RTS. (ats/nxp)

Créé: 26.05.2019, 21h09

Articles en relation

Un financier condamné pour délit d'initié

Canton de Zurich Le Tribunal fédéral a rejeté les griefs du Zurichois de 55 ans qui a réalisé des gains grâce à des transactions illégales lors de la fusion des cimentiers Lafarge et Holcim. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...