Passer au contenu principal

EnvironnementCreux du Van: il n'y a plus d'oppositions

Le Creux du Van et son cirque rocheux voient défiler quelque 100'000 visiteurs par an. Un succès qui n'est pas sans conséquence pour la biodiversité, redoutent Vaud et Neuchâtel.

Neuchâtel et Vaud «souhaitent que les dispositions de protection du Creux du Van puissent se concrétiser le plus rapidement possible».
Neuchâtel et Vaud «souhaitent que les dispositions de protection du Creux du Van puissent se concrétiser le plus rapidement possible».
Keystone

La protection du Haut Plateau du Creux du Van, entre Neuchâtel et Vaud, franchit une nouvelle étape. Toutes les oppositions suscitées par le plan d'affectation cantonal, côté neuchâtelois, et la Décision de classement, côté vaudois, ont été levées ou retirées.

Les autorités des deux cantons ont levé simultanément les oppositions formulées en 2017 et 2018, à la suite de deux mises à l'enquête, indiquent jeudi les deux cantons dans un communiqué commun. «Plusieurs oppositions ont été retirées et quatorze autres levées», a précisé à Keystone-ATS Muriel Barrelet, cheffe du Service juridique du canton de Neuchâtel.

Cette nouvelle étape de la procédure ouvre les droits de recours usuels, d'ici 30 jours, au Tribunal cantonal. Neuchâtel et Vaud «souhaitent que les dispositions de protection du site puissent se concrétiser le plus rapidement possible», écrivent-ils.

Véritable atout touristique entre Neuchâtel et Vaud, le Creux du Van et son cirque rocheux voient défiler quelque 100'000 visiteurs par an. Un succès qui n'est pas sans conséquence pour la biodiversité de ce site d'exception que les deux cantons veulent préserver.

Copie revue en 2018

En automne 2017, ils mettaient ainsi à l'enquête le Plan d'affectation cantonal (PAC) et la Décision de classement (DC) du Haut Plateau du Creux du Van, provoquant des oppositions de tous bords: agriculteurs, associations, communes. Certains regrettaient des limitations d'accès trop importantes au site pour l'escalade ou la randonnée, d'autres jugeaient que l'endroit n'était pas assez protégé.

Les deux cantons avaient ainsi revu leur copie. En automne 2018, ils avaient proposé des ajustements, notamment pour les adeptes de l'escalade et de la randonnée, mis à l'enquête complémentaire.

S'agissant de l'escalade, trois voies ont été maintenues ouvertes hors de la période de nidification des oiseaux. Pour la randonnée pédestre, un sentier balisable a été ajouté afin de permettre aux visiteurs de faire une boucle depuis la métairie du Soliat. Et pour les itinéraires hivernaux, un tracé déjà utilisé aujourd'hui a été intégré dans les tracés autorisés, afin d'offrir aux visiteurs une vue complète sur le paysage environnant.

Les autorités neuchâteloises et vaudoises rappellent que les versions finales du PAC et de la DC «permettent d'améliorer la protection du Creux du Van sans exclure le public et les différents usages - agricoles et touristiques - de ce site d'importance nationale». Des mesures de restauration de la végétation du cirque, ainsi que de sensibilisation du public, sont notamment prévues.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.