Le col du Marchairuz est rouvert

CirculationLa route du col du Marchairuz a fait l'objet d'une réfection. On y circule de nouveau depuis le samedi 23 juillet.

Fermée trois semaines, la route du col du Marchairuz a été rouverte à la circulation le 23 juillet.

Fermée trois semaines, la route du col du Marchairuz a été rouverte à la circulation le 23 juillet. Image: Alair Rouèche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis fin mai 2016, la route du col du Marchairuz a fait l’objet de travaux entre la sortie du Brassus et le lieu dit Meylande-Dessus, sur une longueur d’environ 3 km. Les travaux comprenaient le rabotage du revêtement, la consolidation des banquettes et la pose des couches d’enrobé bitumineux. Depuis samedi 23 juillet, à 6 heures, le col est rouvert à la circulation.

Jusqu’au 1er juillet, le trafic était alterné. La fermeture totale de la route a duré trois semaines. «Grâce à une bonne communication de nos services, ces travaux ont engendré peu de perturbations, affirme Alain Delacrétaz, voyer de la région Ouest. Les véhicules déviés par la Givrine ou par le col du Mollendruz ont vu leur parcours allongé.»

Hôtelier satisfait

L’Hôtel-Restaurant du Marchairuz, comme la combe des Amburnex, est resté accessible depuis Saint-George ou Bière. Le patron, Jean-Philippe Bachmann, déclare n’avoir pas trop souffert de cette fermeture. «En cette période, la fréquentation est fluctuante. Bien sûr, les gens de la Vallée ne sont pas montés, mais on a tourné.» Une seconde étape de travaux est programmée en 2017 sur le même versant, jusqu’au col.

Créé: 26.07.2016, 17h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Léman Express inauguré
Plus...