La Cité thermale invente le chauffage aux eaux usées

Yverdon-les-BainsLe deuxième réseau de chauffage à distance va recourir aux eaux tièdes de la STEP.

Le chauffage à distance va exploiter le réchauffement des eaux de la STEP produit par les réactions chimiques au cours de l'épuration.

Le chauffage à distance va exploiter le réchauffement des eaux de la STEP produit par les réactions chimiques au cours de l'épuration. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De l’eau chaude grâce aux eaux usées: c’est le projet que caresse Yverdon-les-Bains afin d’exploiter la chaleur tirée de sa station d’épuration (step). Le Conseil communal se prononcera jeudi sur un crédit d’étude de 633 000 francs pour ce chauffage à distance (CAD).

Prévu pour août 2019, ce réseau sera la deuxième réalisation du genre à Yverdon, après le CAD-Lotus qui alimente le Grand Hôtel des Bains et le Centre thermal avec la chaleur fournie par les Etablissements hospitaliers du Nord vaudois. Cette fois-ci, les rejets thermiques de la step seront valorisés tout d’abord dans le collège des Rives en construction et dans la caserne des pompiers qui sera bientôt agrandie juste à côté. Dans une seconde phase, le réseau sera étendu au quartier Gare-Lac, lui aussi dans le secteur et promis à un grand développement.

«Au besoin, le système permettra aussi de rafraîchir des locaux, en inversant le fonctionnement des pompes à chaleur»

La solution retenue est celle d’un réseau basse température, avec une eau à 10 degrés en hiver et 18 en été. «Les réactions chimiques intervenant lors de l’épuration, en particulier la fermentation, élèvent légèrement la température de l’eau. La différence n’est pas énorme mais les volumes sont importants», explique Pierre Dessemontet, municipal des Energies. Des pompes à chaleur installées dans les différents bâtiments permettront d’en extraire les calories afin de produire de l’eau atteignant jusqu’à 60 degrés.

Au besoin, le système permettra aussi de rafraîchir des locaux, «en inversant le fonctionnement des pompes à chaleur», ajoute Pierre Dessemontet.

Créé: 04.09.2017, 17h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.