Passer au contenu principal

Canton de NeuchâtelLa Chaux-de-Fonds: déficit attendu en 2020

La Ville met en avant la réforme fiscale pour expliquer un déficit de 15,1 millions de francs prévu l'an prochain.

Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds s'attend à une baisse des revenus de plus de 10 millions de francs.
Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds s'attend à une baisse des revenus de plus de 10 millions de francs.
Keystone

La Chaux-de-Fonds (NE) s'attend à un déficit de 15,1 millions de francs en 2020. La Ville met en avant la réforme fiscale qui fait baisser les recettes provenant des impôts.

«En comparaison avec le budget 2019, le déficit est supérieur de 8,4 millions de francs», a indiqué mercredi la Ville de La Chaux-de-Fonds. La réforme fiscale cantonale qui entrera en vigueur en 2020 «se traduit pour le budget 2020 de la Ville par une diminution de recettes de 6 millions de francs».

Un impôt foncier, pour les personnes physiques n'habitant pas dans leur propre immeuble, a été introduit dans la réforme, ce qui représente une recette supplémentaire pour la Ville de 2 millions de francs. «Ce montant a été enregistré dans le budget 2020, sans quoi la diminution des recettes fiscales aurait été encore plus conséquente», a ajouté la Ville.

Au total, le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds s'attend à une baisse des revenus de plus de 10 millions de francs. Les recettes devraient s'élever à 232,6 millions en 2020, contre 243,1 millions en 2019.

Charges de personnel: légère hausse

Pour l'an prochain, les dépenses sont budgétées à 255,8 millions de francs, contre 263,2 millions en 2019. Les charges de personnel sont en légère hausse. L'augmentation provient de l'engagement de collaborateurs en lien avec la nouvelle politique de stationnement et des tables de midi. «Ces dépenses supplémentaires apporteront toutefois des nouvelles recettes», a ajouté la Ville.

Dans plusieurs services, «les effectifs ont été en partie adaptés à la charge de travail en augmentation depuis plusieurs années», peut-on lire dans le rapport du Conseil communal. Les charges sociales progressent également.

La hausse du déficit attendu en 2020 est également due à une diminution de la réévaluation de Viteos et à des ventes de terrains ou immeubles nettement moins nombreuses, que lors des années précédentes.

Investissements de 28,6 millions

Le Conseil communal a ajouté qu'il «ne baisse pas les bras pour autant et reste persuadé que le Conseil d'Etat devra empoigner le dossier des compensations pour surcharges géotopographiques afin de soulager les Montagnes neuchâteloises, mais également les communes de Val-de-Ruz et de Val-de-Travers. Il s?agit de 23,3 millions de francs qui servent à couvrir les charges supplémentaires en lien notamment avec l'hiver.

En matière d'investissements, le Conseil communal propose une somme de 28,6 millions de francs. «Ce montant très important est pourtant nécessaire au développement de notre cité (...) dans des domaines variés tels que l'informatique, la rénovation des bâtiments scolaires, la réfection des musées, l'entretien constructif ou encore le remplacement de véhicules».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.