L'Etat accusé de chasse illégale

Canton de GenèveUne association a dénoncé des agissements illégaux au sein du département de Luc Barthassat.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A Genève, la Direction générale de l'agriculture et de la nature (DGAN) aurait abattu illégalement 15 chevreuils et deux cormorans entre 2015 et 2016. La Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) l'a dénoncée mardi au Ministère public.

Les cormorans ont été abattus à Versoix entre 2015 et 2016. En février 2016, les chevreuils ont été tirés. La Constitution genevoise interdit la chasse, hors mesures régulatrices, rappelle mercredi dans un communiqué la LSCV. Dans ces cas, le Conseil d'Etat doit requérir un préavis de la commission consultative de régulation de la faune.

Depuis l'élection du conseiller d'Etat Luc Barthassat, le service des gardes de l'environnement de la DGAN procède à des tirs sans préavis, dénonce la LSCV. Dans sa réponse au président de la Ligue contre la vivisection, le chef du secteur des gardes de l'environnement Alain Rauss indique que ces tirs visaient des «individus particuliers causant des dommages importants».

La loi fédérale sur la chasse autorise alors des mesures, selon M. Rauss. Celui-ci rappelle que l'objectif n'était pas une régulation au sens propre du terme. Mais pour la LSCV, la DGAN oublie «manifestement» que la loi fédérale ne fait qu'instituer un cadre que les cantons peuvent choisir de restreindre, comme à Genève. (ats/nxp)

Créé: 10.05.2017, 16h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.