L’ancien directeur de palace au service des Cartons du Cœur

RivieraAprès une carrière dans le luxe, Henk van Beveren a fait le grand écart en prenant la tête de la section Riviera il y a six ans.

Henk van Beveren est devenu président des Cartons du Cœur en 2009.

Henk van Beveren est devenu président des Cartons du Cœur en 2009. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Du standing cinq-étoiles de l’Hôtel Bellevue de Berne, voisin du Palais fédéral, à l’abri atomique des Cartons du Cœur Riviera, à Clarens. Du glamour du Beau-Rivage de Lausanne ou du Montreux Palace, dont il fut vice-directeur durant vingt ans, au quotidien des plus nécessiteux. Henk Van Beveren a fait le grand saut entre deux extrêmes: celui, feutré, des fleurons de l’hôtellerie suisse et la froide réalité des fins de mois difficiles.

Il y a six ans, ce Hollandais de naissance, Blonaysan depuis trois décennies, prenait la présidence de l’association caritative, «même si président, ça ne veut rien dire ici, chacun fait sa part du travail», précise l’intéressé avec un reste de son accent d’origine.

L’équipe avant tout

Ce travail de fourmi se traduit par la livraison, chaque année, de 30 tonnes de marchandises dans des foyers de Vevey à Rennaz (lire ci-contre). Du lait, de la farine, des pâtes, des produits frais, des conserves, mais aussi des produits d’hygiène ou des couches pour bébés, un peu de chocolat pour retrouver le goût du plaisir. Dix-sept kilos par carton et par personne, «soit de quoi tenir deux à trois semaines». La tâche des Cartons du Cœur Riviera est facilitée par un bel élan populaire, comme en atteste la grande collecte de novembre effectuée dans plusieurs commerces et qui apporte la moitié des stocks annuels.

«Tout cela ne serait rien sans les nombreux bénévoles qui constituent les cartons et les livrent. Tous, nous nous efforçons de donner des coups de pouce à des moments difficiles de la vie.»

«Tout cela ne serait rien sans les nombreux bénévoles qui constituent les cartons et les livrent»

Le discours de Henk Van Beveren est rodé: l’équipe d’abord, jamais lui en particulier. Discrétion et humilité sont la règle, à l’image de l’association, qui ne tient pas au surplus de publicité.

Face à tant d’efforts pour s’effacer, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour entendre l’homme de 68 ans expliquer la genèse de son engagement. Ou comment, sur sollicitation d’amis, il pose un pied décidé sur le pont du «bateau» Cartons du Cœur il y a huit ans. Sa fin de carrière lui laisse davantage de temps et il accepte de mettre son demi-siècle d’expérience dans des cinq-étoiles au service de ceux qui sont en manque de ressources élémentaires.

«A la fin des années 1960, raconte-t-il, quand je suis sorti de mon école hôtelière aux Pays-Bas, la Suisse représentait le must dans le secteur et j’ai eu la chance d’y travailler. Après quarante-cinq ans, j’ai voulu donner un autre sens à ma vie et découvrir de l’intérieur un monde différent. La vie m’a donné beaucoup, j’ai voulu en donner une partie en retour. On me demande souvent: «Mais pourquoi s’engager sur la Riviera, si riche et dénuée de pauvreté?» C’est faux: en dépit de tout ce qui est mis en place par la collectivité publique, il subsiste toujours une zone grise, des gens dans le besoin.»

«La chute peut être rapide»

Une chose a particulièrement frappé le Blonaysan: «La rapidité avec laquelle on peut tomber dans la vie. Nous livrons aussi des anciens cadres, des gens au bénéfice d’une haute formation, qui ont mené une belle carrière jusqu’au moment où ils se sont retrouvés ruinés par un divorce, un problème de santé ou autre. Heureusement, certains ont le courage de nous appeler et, ce faisant, ils ont déjà réalisé un grand pas. Et la reconnaissance qu’ils nous témoignent en recevant est la plus belle des récompenses.»

Cartons du Cœur Riviera: www.cartons-du-coeur.ch (TDG)

Créé: 29.12.2015, 20h36

Trente tonnes de marchandises par an

Sur les 30 tonnes de marchandises livrées chaque année, la moitié provient de la grande collecte de novembre, lorsque 120 bénévoles font appel à la générosité des clients de plusieurs grands commerces. Sur les 15 autres tonnes, 3 proviennent d’actions privées. Le reste, 12 tonnes, est acheté (à parts égales entre produits frais et produits longue durée). Sur une année, les Cartons du Cœur effectuent 550 livraisons pour 1700 bénéficiaires. Six livraisons sur 10 vont à des familles, 4 à des couples sans enfants ou célibataires. L’association est constituée d’un comité de 8 personnes et 30 à 40 bénévoles pour la préparation des cartons et les livraisons, effectuées deux jours par semaine.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...