Passer au contenu principal

Près de 40 films au Festival des Diablerets

Cette 49e édition sera par ailleurs la dernière sous la houlette de Jean-Philippe Rapp, directeur depuis douze ans.

Les films proviennent de douze pays, mais la majorité sont des productions suisses et françaises. (Photo d'illustration)
Les films proviennent de douze pays, mais la majorité sont des productions suisses et françaises. (Photo d'illustration)
Keystone

Le Festival international du film des Diablerets (VD) se tiendra du 4 au 11 août. Une quarantaine de métrages seront diffusés. Le public pourra rencontrer la star de trail et de ski-alpinisme Kilian Jornet ou le réalisateur et ancien athlète Pierre Morath.

Les films proviennent de douze pays, mais la majorité sont des productions suisses et françaises, indiquent jeudi les organisateurs. En guise d'ouverture, les festivaliers pourront se plonger dans l'intelligence des arbres et le film du même nom. L'occasion de revenir sur la communication que les arbres ont entre eux en la présence d'Ernst Zürcher, auteur d'un livre sur le sujet.

Cette édition rendra aussi hommage à Emmanuel Cauchy, ce médecin spécialisé dans les pathologies d'altitude qui a disparu en avril dernier dans le massif du Mont-Blanc. Sa femme et plusieurs invités seront présents parmi lesquels «l'ultra-terrestre» Kilian Jornet.

Grimpeuses

La manifestation s'arrêtera aussi sur trois grandes figures féminines de l'alpinisme: Martina Cufor-Potard, Marion Poitevin et Liv Sansoz. Cette dernière, double championne du monde, sera de la partie le jeudi 9 août pour revenir sur son riche parcours.

Du côté des stars helvétiques, les anciens skieurs Bernhard Russi et Roland Colombin seront au coeur du film réalisé par Pierre Morath. Ce dernier présentera son travail et reviendra sur le duel entre ces deux hommes, lesquels seront peut-être présents, selon les organisateurs.

Passage de témoin

Cette 49e édition sera par ailleurs la dernière sous la houlette de Jean-Philippe Rapp, directeur depuis douze ans. Dès l'année prochaine, ce sera un autre journaliste qui reprendra les rênes de la manifestation: Benoît Aymon, producteur de Passe-moi les jumelles.

En 2017, quelque 23'000 personnes ont pris part au festival dont le budget était d'environ 500'000 francs. Trente-cinq films avaient été présentés.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.