Agriculture: Neuchâtel veut lutter contre les abus

JusticeDeux agriculteurs neuchâtelois ont été condamnés avec sursis pour avoir omis de porter secours à un Kosovar engagé au noir.

Le canton de Neuchâtel va renforcer ses contrôles parmi les agriculteurs. (photo d'illustration)

Le canton de Neuchâtel va renforcer ses contrôles parmi les agriculteurs. (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A la suite de la condamnation de deux agriculteurs des Brenets (NE), reconnus notamment coupables de lésions corporelles graves par négligence, le canton de Neuchâtel va renforcer ses contrôles. Le but est de détecter les situations d'abus.

Le Tribunal de première instance des Montagnes et du Val-de-Ruz a condamné jeudi deux agriculteurs, à respectivement huit et six mois de prison ainsi qu'à des peines de 180 jours-amende, le tout avec sursis, pour avoir omis de porter secours à un Kosovar engagé au noir.

Les paysans ont été aussi reconnus coupables d'usure et de lésions corporelles graves par négligence, selon Arcinfo. «Compte tenu de la gravité des faits», un renforcement des contrôles sera effectué, a indiqué la Chancellerie d'Etat.

Ils seront effectués par le Service de l’emploi et son office des relations et des conditions de travail. Toute infraction aux dispositions légales entraînera une dénonciation pénale, a ajouté le canton.

Salaire minimum de 17,02 francs

Le Département de l'économie et de l'action sociale a notamment rappelé que le salaire minimum dans le canton est de 20,02 francs de l'heure (13e salaire inclus) pour 2019.

Dans le domaine agricole et viticole, qui constitue une exception prévue dans la loi, le montant est de 17,02 francs de l’heure. Le maximum d’heures hebdomadaires, fixé en fonction du type d’exploitation, ne peut en aucun cas excéder, en moyenne annuelle, 52 heures par semaine.

Selon les chiffres de la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture (CNAV), 664 exploitations agricoles sont actives sur le territoire neuchâtelois, représentant une main-d’oeuvre totale de 2277 personnes, dont 1373 à plein temps. Sur 2277 personnes, 2056 étaient de nationalité suisse et 221 de nationalité étrangère. Sur les 2056 personnes de nationalité suisse, 1765 personnes proviennent de la main-d’oeuvre familiale. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2019, 15h25

Articles en relation

Christian Hofer à la tête de l'Office de l'agriculture

Confédération Christian Hofer connaît bien l'OFAG pour y avoir travaillé de 2009 à 2017. Il succède à Bernard Lehmann qui a pris sa retraite à fin juin. Plus...

Berne précise la directive sur les fongicides

Suisse L'Office fédéral de l'agriculture veut réduire la présence de fongicides contenant du chlorothalonil dans les eaux pour éviter tout risque de santé. Plus...

Le changement climatique met au défi l'agriculture

Suisse L'Union suisse des paysans (USP) a présenté plusieurs pistes pour que le monde agricole puisse répondre au défi du changement climatique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.