Une équipe de l'EPFL lance une fusée

Cernier (NE)Des étudiants de l'EPFL se sont entraînés en vue de la Spaceport America Cup, la plus grande compétition estudiantine de lancement de fusées au monde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'EPFL Rocket Team n'a pas pu procéder samedi à Cernier (NE) au lancement d'une fusée, en raison de pièces défectueuses. Les chercheurs tentent de mettre au point leur prototype en vue de la Spaceport America Cup.

Il s'agit de la plus grande compétition estudiantine de lancement de fusées au monde, qui se déroulera en juin. L'équipe de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a testé d'autres engins samedi, mais n'a pas pu faire voler son prototype «Matterhorn», a constaté un photographe de Keystone sur place.

Sans incident

Lors de la Spaceport America Cup, l'équipe de l'EPFL lancera sa fusée dans le désert du Nouveau-Mexique pour tenter de rivaliser avec plus de 140 équipes venant du monde entier. ARIS (Akademische Raumfahrt Initiative Schweiz), ses homologues zurichois de l'EPFZ, seront aussi au rendez-vous.

Outre l'EPFL, une trentaine de particuliers ont participé samedi à cet événement, qui a vu une trentaine de fusées décoller. La plus grande mesurait 2,50 mètres et pesait 13 kilos. L'objectif du jour dans le Val-de-Ruz (NE) consistait à tester les systèmes pour un vol à 2000 mètres, la limite légale en Suisse.

L'événement s'est très bien déroulé, sans incident, ont indiqué les organisateurs à l'ats. Les fusées redescendaient au sol avec un parachute. (ats/nxp)

Créé: 24.03.2018, 18h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.