Un refuge insolite pour faire revivre le Super Saint-Bernard

Sports d'hiverLe petit domaine skiable est à l'arrêt forcé depuis 2010. Deux jeunes Valaisans rêvent d'en faire un modèle du tourisme doux.

Cette image de synthèse montre le refuge que le concepteurs du Lodge 1800 souhaitent construire à l'emplacement de la gare d'arrivée de l'ancienne télécabine du Super Saint-Bernard, à l'abandon depuis sept ans.

Cette image de synthèse montre le refuge que le concepteurs du Lodge 1800 souhaitent construire à l'emplacement de la gare d'arrivée de l'ancienne télécabine du Super Saint-Bernard, à l'abandon depuis sept ans. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dylan Berguerand et Félicien Rey-Bellet n'ont pas froid aux yeux. Ces deux jeunes Valaisans entendent redonner vie au Super Saint-Bernard, un paradis du ski freeride tombé en faillite il y a sept ans au fond du Val d'Entremont. Mais pas question de se lancer dans un projet de remontées mécaniques classique: le duo innove en proposant un concept d'hébergement réservé aux randonneurs et aux amoureux du ski libre, bien loin de l'industrie de la glisse.

Fréquentation limitée

Baptisé Lodge 2800, il vise la construction d'un refuge confortable, sur la structure existante de la gare d'arrivée de l'ancienne télécabine, à 2800 m d'altitude. Cet hôtel au look moderne et épuré serait accessible au moyen d'une seule installation, un petit téléphérique fonctionnant comme un ascenseur. Dix-huit chambres, un restaurant, un espace wellness: la fréquentation serait limitée à 50 personnes par jour.

En hiver, deux itinéraires sécurisés permettraient aux clients de profiter de la poudreuse - l'un côté suisse, l'autre sur le versant italien. Pas de dameuses, ni de canons à neige: l'idée se veut respectueuse de l'environnement. En été, le lieu deviendrait «un pôle de bien-être et de ressourcement», ainsi qu'un but de randonnée insolite, selon les deux cofondateurs de Saint-Bernard Paradise SA.

Levée de fonds réussie

Dylan Berguerand et Félicien Rey-Bellet ont remporté une première victoire cet hiver, en réunissant les 250'000 francs nécessaires aux études d'impact et à la demande du permis de construire. Cette opération de financement participatif a reçu le soutien d'entreprises et d'investisseurs privés, précisent les deux cofondateurs de Saint-Bernard Paradise SA.

Restera le plus dur: trouver les quelque 13 millions de francs nécessaires au financement du projet. Ses concepteurs espèrent le voir devenir réalité à l'horizon 2020. Ouvert 260 jours par an, le Lodge 2800 pourrait, selon leurs calculs, générer une valeur ajoutée de 900'000 francs par an pour l'économie locale.

(TDG)

Créé: 28.04.2017, 08h27

Un site mythique à l'abandon

Avec ses trois remontées mécaniques et ses 27 kilomètres de pistes entre 1900 et 2800 m d'altitude, le Super Saint-Bernard a longtemps fait le bonheur des freeriders. Mais ses pentes raides et un enneigement souvent exceptionnel n'ont pas suffi à lui épargner de gros soucis financiers. le petit domaine skiable souffre de son éloignement avec le secteur prospère de Verbier et des 4 Vallées.
En 1987, la petite commune de Bourg-Saint-Pierre a dû racheter les installations, avant de les revendre pour 1 franc symbolique à un exploitant privé. En 2010, l'Office fédéral des transports (OFT) refuse toute prolongation de la concession d'exploitation de la télécabine, construite en 1963. Impossible de trouver les millions nécessaires au redémarrage. La faillite est prononcée. Depuis, toute l'infrastructure existante est à l'abandon.

Articles en relation

Prisée à Davos, la neige recyclée ne séduit pas en Valais

Conservation Les remontées mécaniques du Super St-Bernard espèrent se relancer un jour avec un concept «durable» en ayant recours à de la neige recyclée, comme c'est le cas à Davos depuis 2008. Mais l'idée peine à convaincre en Valais. Plus...

Début d'hiver difficile pour les stations de ski du Valais

Ski La plupart des domaines skiables valaisans ont pour l'instant enregistré une faible fréquentation à cause du manque de neige. Plus...

Stations de ski victimes du manque de neige

Suisse Les remontées mécaniques ont attiré moins de clients que l'an passé. La faute aux rares chutes de neige de ces dernières semaines. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.