Le Valais sur le point de supprimer les districts

PolitiqueLe Grand Conseil a donné son feu vert pour changer la Constitution cantonale. Le nombre de conseillers d'Etat passerait à sept. Le débat aura lieu jeudi.

Les avis sont partagés entre le maintien du statu quo, soit cinq membres, ou un élargissement à sept membres au Conseil d'Etat.

Les avis sont partagés entre le maintien du statu quo, soit cinq membres, ou un élargissement à sept membres au Conseil d'Etat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les députés au Grand Conseil valaisan ont accepté à l'unanimité lundi d'entrer en matière sur la première étape de la réforme des institutions cantonales. Le mode d'élection, le nombre de conseillers d'Etat, la suppression des districts, autant de points qui feront débat.

Le feu vert donné lundi ouvre les portes à une modification d'articles de la Constitution touchant au Grand Conseil, au Conseil d'Etat et aux structures intermédiaires entre le canton et les communes. Si le débat de détail se déroulera jeudi, l'entrée en matière a donné un premier aperçu des diverses positions défendues par les députés sur ces questions sensibles.

Proportionnel ou majoritaire

La suppression des districts comme entité territoriale, prônée par le gouvernement, semble remporter les faveurs de la majorité du plénum. Cela entraînera l'abandon du Conseil de district et de la fonction de préfet qui remonte aux années 1850.

En ce qui concerne le mode d'élection des députés au Grand Conseil, jugé pour l'heure non conforme par le Tribunal fédéral, deux variantes seront discutées. La première reprend le système électoral actuel en l'appliquant à des circonscriptions plus grandes, au nombre de six. La seconde privilégie la création de six arrondissements électoraux et de sous-arrondissements.

Le nombre de députés et de députés suppléants (260 au total) devrait être maintenu. Quant au nombre de conseillers d'Etat, les avis sont partagés entre le maintien à cinq ou un élargissement à sept.

Les avis divergent également sur le système d'élection des membres du gouvernement: le PDC et les Verts notamment soutiennent le système majoritaire actuel, alors qu'un passage à la proportionnelle est souhaité entre autres par le PLR.

Contre-projet rejeté

Dans la foulée, les députés ont refusé par 74 voix contre 50 d'entrer en matière sur le contre-projet à l'initiative populaire cantonale «Chaque voix compte». A l'instar du gouvernement, les députés ont considéré que le contre-projet faisait doublon avec l'un des modes d'élection des membres du Grand Conseil proposés dans la révision des institutions, soit la définition de six circonscriptions électorales.

L'initiative «Chaque voix compte» avait été rejetée par 84 voix contre 37 par le Grand Conseil en septembre 2013. Le parlement avait toutefois accepté, sur proposition du PLR, de confier à une commission parlementaire l'élaboration d'un contre-projet. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2014, 13h11

Articles en relation

Les élèves apprendront à réagir face aux menaces extrêmes

Enseignement Oskar Freysinger, chef des écoles et aussi de la sécurité en Valais, souhaite inculquer les «bons réflexes» aux petits pour faire face aux forcenés ou aux séismes. Plus...

Le Valais se donne trois ans pour amortir son découvert

Finances cantonales Le Conseil d'Etat valaisan veut amortir le découvert 2013 des comptes cantonaux en trois ans. Il présentera au Grand Conseil un budget 2015 qui reste bénéficiaire malgré ces amortissements. Le niveau des investissements reste élevé. Plus...

Neuchâtel, le Valais et Genève célèbrent ensemble leur bicentenaire

Commémoration Les trois cantons sont entrés en même temps dans la Confédération. Un événement public est prévu mercredi prochain en présence des trois gouvernements. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maintien de Maudet: le PLR convoque une assemblée extraordinaire
Plus...