Passer au contenu principal

TourismeLa Suisse a la cote auprès des touristes chinois

La Suisse pointe en deuxième position parmi les destinations européennes les plus prisées des Chinois, montre une enquête de l'Université de St-Gall. Seule la France séduit davantage.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

L'Europe représente 16% de tous les voyages des touristes chinois à l'étranger. Et la Suisse draine une bonne partie de cette clientèle: elle ne peut pas rivaliser avec la France, mais elle s'en sort mieux par exemple que la Grande-Bretagne ou l'Allemagne, révèle mardi un communiqué du centre de recherche pour le tourisme et le transport de l'Université de St-Gall, qui se base sur un sondage réalisé en Chine.

L'étude souligne toutefois que les touristes chinois, lorsqu'ils hésitent entre deux continents, penchent de moins en moins pour l'Europe.

Selon les auteurs de l'enquête, les difficultés pour obtenir un visa Schengen constituent un handicap pour l'Europe. Le fait que les Chinois aient moins de famille et d'amis en Europe, par rapport à l'Amérique du Nord et l'Océanie, porte aussi préjudice au Vieux Continent.

Des voyages de huit jours

L'étude note encore que les Chinois se déplacent de plus en plus de manière indépendante à l'étranger. De quoi remettre en question l'image d'un type de touristes optant systématiquement pour des voyages organisés, souligne l'Université de St-Gall.

La durée moyenne d'un voyage en Europe se monte à environ huit jours pour les Chinois, avec deux à trois escales différentes. Un séjour durant lequel ils dépensent en moyenne 330 francs par jour. Les achats dédiés au shopping s'élèvent à 1300 francs par voyage, dont la moitié est consacrée à des cadeaux.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.