Suisse et Autriche au chevet du climat

EnvironnementLa présidente de la Confédération a rencontré son homologue autrichien pour parler du climat.

Alexander Van der Bellen et Simonetta Sommaruga.

Alexander Van der Bellen et Simonetta Sommaruga. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse et l'Autriche veulent avancer sur le climat, ont déclaré jeudi à Vienne la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et son homologue autrichien Alexander Van der Bellen. La question des relations de Berne avec l'UE a aussi été abordée.

«Nous savons ce qui doit être fait et nous pouvons également souligner les opportunités commerciales», a déclaré lors d'une conférence de presse Alexander Van der Bellen, se référant notamment au secteur photovoltaïque. La Suisse est prise très au sérieux sur les questions environnementales au niveau de l'UE et a déjà accompli beaucoup dans ce domaine, a relevé l'ancien chef des Verts.

De son côté, Simonetta Sommaruga a admis que l'énergie solaire pouvait encore être développée dans les deux pays. «Les cellules photovoltaïques ne sont pas un inconvénient, mais peuvent au contraire apporter beaucoup», a souligné la conseillère fédérale.

Sommaruga en train de nuit

Les deux pays sont extrêmement intéressés à prendre des mesures concrètes pour la protection du climat, a poursuivi le président autrichien. Il a rendu hommage à Simonetta Sommaruga, qui s'est rendue à Vienne en train de nuit et fera de même pour le retour. «Pour certaines distances, le train est assurément une bonne alternative au transport aérien», a-t-il relevé.

La Suisse vise la neutralité carbone d'ici à 2050, a rappelé la ministre de l'environnement, alors que l'Autriche vise cet objectif à l'horizon 2040. «Pour y arriver, nous devons commencer dès maintenant et nous devons faire plus», a souligné Simonetta Sommaruga.

Des «relations stables» avec l'UE

Concernant les relations entre la Suisse et l'Union européenne (UE), la présidente de la Confédération a déclaré que le gouvernement était intéressé par des relations stables et souhaitait un accord. Celui-ci doit toutefois être acceptable pour la population. L'accord-cadre est pour l'heure en suspens dans l'attente du vote sur l'initiative de limitation de l'UDC, en mai.

Le voyage de Simonetta Sommaruga s'inscrit dans la tradition selon laquelle la Suisse et l'Autriche cultivent leurs contacts au niveau présidentiel dès le début de l'année, rappelle le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Dans l'après-midi, la conseillère fédérale a rencontré le président du Conseil national Wolfgang Sobotka, le chancelier Sebastian Kurz, ainsi que la ministre des transports et de l'environnement Leonore Gewessler.

Avec cette dernière, Simonetta Sommaruga a discuté de la protection du climat et du transfert de la route au rail du trafic de marchandises à travers les alpes, a précisé le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) sur son site internet. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 16h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...