«Le succès de mon entreprise n'est pas possible en Suisse»

Suisses de l'étranger«Bons baisers du monde» (1/5) – Yves Behar est un designer suisse installé à San Francisco. Il inaugure notre série de portraits vidéo, imaginée et réalisée par le tandem Hervé Stalder/Gary Grenier.

Le portrait vidéo du designer vaudois installé en Californie Yves Behar est le premier d'une série exclusive consacrée aux Suisses établis sur la Côte Ouest des Etats-Unis.
Vidéo: Hervé Stalder & Gary Grenier

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Originaire de lausanne, Yves Behar, 41 ans, a construit sa carrière à San Francisco où il a fondé Fuse Project, une société qui emploie aujourd'hui 65 personnes.

Designer de talent, Yves Behar a développé une foule de projets et d’initiatives comme, par exemple, un ordinateur à 100 dollars destiné aux pays en voie de développement. Il a été désigné par le magazine américain Time comme l’un des 25 créateurs visionnaires de la planète.

Hervé Stalder et Gary Grenier, journalistes et réalisateurs indépendants, sont allés à sa rencontre en Californie, dans le cadre de leur projet «Bons baisers du monde», qui dresse le portrait vidéo de Suisses établis à l'étranger, et que la Tribune de Genève diffuse en exclusivité. (nxp)

Créé: 29.04.2013, 16h02

Articles en relation

Plongée dans la vie des Suisses de l'étranger

Série vidéo Dès lundi, retrouvez chaque semaine en exclusivité avec la Tribune de Genève le portrait vidéo d'un des 700'000 Suisses vivant à l'étranger. Quelque 12% d'entre eux sont aux Etats-Unis, notamment en Californie, vivier de l'innovation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...