Passer au contenu principal

Strasbourg demande à la Suisse de rapatrier les enfants du djihad

Au nom des droits de l’enfant, la Suisse, comme les autres membres du Conseil de l’Europe, est priée d’agir et vite.

On estime que la moitié des quelque 60'000 résidents du camp de réfugiés et de détention d’Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, sont des enfants de moins de 12 ans. Parmi eux, de nombreux ressortissants de pays européens.
On estime que la moitié des quelque 60'000 résidents du camp de réfugiés et de détention d’Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, sont des enfants de moins de 12 ans. Parmi eux, de nombreux ressortissants de pays européens.
ap

Le débat est classé urgent à Strasbourg. «Qu’est-ce qui est plus urgent que l’aide que l’on peut apporter à des enfants qui meurent chaque jour dans des camps?» interroge l’Autrichien Stefan Schennach. Le rapport de l’élu socialiste sur les enfants de djihadistes qui croupissent aujourd’hui en Syrie et en Irak a convaincu une majorité de ses collègues jeudi. L’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a adopté une recommandation formelle à l’intention des ministres des pays membres, dont la Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.