Le SRC peut désormais pirater des ordinateurs

SuisseAdoptée par le peuple, la nouvelle loi sur le renseignement est entrée en vigueur le 1er septembre.

Berne estime que les nouvelles mesures ne seraient appliquées que dans une dizaine de cas par an.

Berne estime que les nouvelles mesures ne seraient appliquées que dans une dizaine de cas par an.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Afin de pouvoir réagir à des dangers, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) peut désormais procéder à des écoutes, placer des micros ou pirater des ordinateurs. L'aval du Tribunal administratif fédéral est toutefois nécessaire. Ses décisions de surveillance restent secrètes.

Adoptée par le peuple, la nouvelle loi sur le renseignement est entrée en vigueur le 1er septembre. Elle confère au SRC des compétences de surveillance supplémentaires. Mais pour les réaliser, il lui faut le feu vert du ministre de la défense Guy Parmelin et du Tribunal administratif fédéral ((TAF) à St-Gall.

Au TAF, c'est la juge unique Salome Zimmermann qui est chargée de cette décision. Dans des interviews parues mercredi dans les quotidiens alémaniques Tages-Anzeiger et Bund, elle donne un aperçu de son activité.

«Je sens bien cette responsabilité importante sur mes épaules», déclare la juge. C'est pourquoi elle suit le précepte «autant de surveillance que nécessaire, aussi peu que possible».

Pas destiné au public

Avant le vote populaire, le Conseil fédéral avait répété que les nouvelles mesures ne seraient appliquées que dans une dizaine de cas par an. On ne saura toutefois guère s'il en va ainsi: le TAF n'informe pas sur les mesures de recherche autorisées ou refusées.

«Tout ce que nous recevons du SRC est secret», souligne Salome Zimmermann. Le tribunal doit informer du nombre d'opérations de surveillance uniquement la délégation des commissions de gestion du Parlement. Et cela dans un rapport secret. Il appartient à la délégation de publier ce qu'elle veut ou non.

Personne informée

Le président de la délégation, le conseiller aux Etats Alex Kuprecht (UDC/SZ), n'exclut pas la publication du chiffre, par exemple dans le cadre du rapport annuel, a-t-il déclaré mercredi à la radio zurichoise Radio 1. Il s'agira de soupeser les intérêts de la protection de l'Etat et l'intérêt public. A première vue, rien ne s'oppose à une publication, estime le sénateur. Une décision sera prise au premier semestre 2018.

Salome Zimmermann rappelle aussi qu'une fois la surveillance terminée, le SRC doit informer la personne concernée sur la raison, la manière et la durée de l'opération. Dans toute une série de cas fondés, il peut toutefois renoncer à ce devoir d'information.

Pièce sécurisée

Plusieurs mesures ont dû être prises à St-Gall pour permettre au TAF d'assumer ses nouvelles tâches. Des pièces ont ainsi été spécialement aménagées. «Nous avons une chambre sécurisée, accessible à quelques personnes seulement», illustre Salome Zimmermann. «Même le nettoyage, nous le faisons nous-mêmes», ajoute-t-elle. (ats/nxp)

Créé: 06.09.2017, 16h10

Articles en relation

L'espion suisse présumé mis en accusation

Allemagne La justice allemande a annoncé mercredi avoir mis en accusation le Suisse soupçonné d'espionnage. Plus...

Le SRC sera surveillé par Thomas Fritschi

Renseignement Le Conseil fédéral a nommé mercredi cet avocat de 47 ans pour diriger la nouvelle autorité qui contrôlera les activités des agents du renseignement. Plus...

Un Suisse aurait espionné des inspecteurs du fisc

Allemagne Un quinquagénaire a été interpellé vendredi, suspecté d'avoir surveillé des employés du fisc impliqués dans l'achat de données sur des fraudes. Plus...

Les archives du SRC scellées 30 ans de plus

Suisse La décision du Conseil fédéral concerne surtout les relations du SRC avec les régimes d'apartheid d'Afrique du Sud. Tollé à gauche. Plus...

Le SRC sera mieux armé mais plus surveillé

Suisse Les nouveaux moyens accordés au renseignement suisse ont été avalisés par le peuple en septembre dernier. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...