Solide exercice pour les assureurs privés en 2019

SuisseLe volume des primes a augmenté l'an dernier tant dans les affaires non-vie que dans les affaires vie par rapport à 2018.

En Suisse, la croissance économique et l'accumulation des richesses entraînent l'augmentation des valeurs assurées, ce qui se traduit là encore par une hausse du volume des primes.

En Suisse, la croissance économique et l'accumulation des richesses entraînent l'augmentation des valeurs assurées, ce qui se traduit là encore par une hausse du volume des primes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les assureurs privés ont profité d'un «solide» exercice 2019. Le volume des primes a progressé de 1,7% dans les affaires non-vie et de 0,6% dans les affaires vie par rapport à 2018, selon les estimations de l'Association suisse d'assurances (ASA).

«Les assureurs privés ont poursuivi leur croissance au cours de l'exercice écoulé», a déclaré Rolf Dörig, président de l'ASA. En outre, d'après ses prévisions, la charge des sinistres devrait être plus favorable en 2019 que l'année précédente.

Dans les affaires non-vie, la croissance a été soutenue par l'assurance incendie, événements naturels et dommages matériels ( 2,0%). «En Suisse, la croissance économique et l'accumulation des richesses entraînent l'augmentation des valeurs assurées, ce qui se traduit là encore par une hausse du volume des primes», explique la faîtière.

L'assurance de personnes ( 2,7%) a également contribué à la croissance des affaires non-vie. Ce résultat s'explique par une «demande accrue en assurances complémentaires dans les domaines de l'assurance-maladie et de l'assurance-accidents, conjuguée à des tarifs plus élevés du fait de la hausse des coûts dans le secteur de la santé», précise le communiqué.

Repli dans l'automobile

Dans l'assurance automobile, un repli de 0,5% est escompté, en raison d'une légère baisse des prix notamment. Dans les affaires vie, l'ASA table une croissance 0,6% sur un an. Le segment vie collective ( 0,4%) a inscrit une légère hausse tandis qu'en vie individuelle ( 2,0%) les activités ont solidement crû. «Pour la simple couverture du risque et comme alternative à l'épargne où les taux de rémunération sont nuls, voire négatifs, les assurances vie individuelle suscitent à nouveau un peu d'intérêt», explique l'association.

L'ASA ne fournit pas d'estimation pour le secteur de la réassurance en 2019, mais s'attend à «une évolution légèrement positive». Concernant les effectifs, l'ASA table sur un hausse de 2,5% du personnel dans l'assurance, qui emploie 47'740 collaborateurs en Suisse.

En 2018, l'assurance a contribué à hauteur de 4,6% de la création de valeur de l'ensemble de l'économie suisse et à la moitié de la création de valeur de la place financière suisse. Les assureurs privés ont administré 582 milliards de francs de placements et, au cours de la même année, versé chaque jour près de 139 millions en indemnisations pour sinistres et en rentes. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 10h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...