Solar Impulse devra mieux incarner la Suisse

PartenariatLe Conseil fédéral va renforcer la collaboration entre la Confédération et Solar Impulse. Il l'a annoncé jeudi dans sa réponse à une interpellation du conseiller national vaudois Fathi Derder.

Andre Borschberg, pilote et directeur du prijet Solar Impulse à droite, et Bertand Piccard, à gauche, fondateur et pilote à Payerne (VD) le 24 juillet dernier célèbrent leur retour de voyage à destination du Maroc effectué sans carburant.

Andre Borschberg, pilote et directeur du prijet Solar Impulse à droite, et Bertand Piccard, à gauche, fondateur et pilote à Payerne (VD) le 24 juillet dernier célèbrent leur retour de voyage à destination du Maroc effectué sans carburant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération devrait s’assurer une visibilité plus adéquate dans dans la communication du projet Solar Impulse. Bertrand Piccard lui est en effet redevable financièrement. Les prestations fédérales accordées jusqu’ici s’élèvent à plus d’un million de francs.

La Confédération devrait bénéficier de la couverture médiatique de plus en plus importante en vue du tour du monde. Dans ce but, le Conseil fédéral entend renforcer la collaboration entre la Confédération et Solar Impulse, annonce-t-il dans sa réponse publiée jeudi à une interpellation du conseiller national Fathi Derder.

Accord en vue

Le libéral-radical vaudois s’inquiète de la faible présence de la Suisse dans la communication de Solar Impulse malgré les prestations fournies. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) élabore actuellement des propositions en vue d’un accord, lui précise le gouvernement.

Non sans rappeler ce qui a déjà été obtenu. Le drapeau suisse doit être visible sur l’avion. Solar Impulse doit mentionner dans toute sa communication les importantes prestations fournies par la Confédération. Ses initiateurs promeuvent la position de la Suisse en sa qualité de pôle d’innovation lors de nombreuses manifestations tenues à l’étranger.

Mais «il n’est pas surprenant que les médias internationaux se focalisent principalement sur les initiateurs du projet et non sur la Suisse elle-même».

Prestations contestées

Plusieurs départements fédéraux ont soutenu Solar Impulse: DFAE, DFI (domaine des EPF), DDPS (armasuisse), DFF (constructions et logistique), DETEC (énergie, aviation civile, communication, bureau d’enquêtes sur les accidents d’aviation).

Les prestations fournies sont d’ordre logistique (vols d’essai à Payerne VD, mise à disposition sans frais de hangars à Dübendorf ZH et à Payerne) mais aussi administratif et communicationnel. Elles comprennent en outre le traitement rapide et facilité de demandes (immatriculation du prototype, concessions pour des fréquences de télémesure).

Ce soutien a fait grand bruit. Le Contrôle fédéral des finances s’est élevé contre un subventionnement sans base légale.

Solar Impuse a été prié de passer à la caisse. Le Ministère public de la Confédération a en outre ouvert une enquête pour examiner si des employés fédéraux se sont rendus punissables dans le cadre de la location de biens immobiliers fédéraux. (ats/nxp)

Créé: 30.08.2012, 11h10

Galerie Photos

Solar Impulse est de retour

Solar Impulse est de retour L'avion solaire de Bertrand Piccard a atterri mardi vers 20h30 à l'aérodrome de Payerne

Articles en relation

Enquête sur l'aérodrome de Dübendorf

Solar Impulse Une enquête a été ouverte sur l'exploitation de l'aérodrome de Dübendorf qui accueille gratuitement l'avion de Bertrand Piccard depuis 2007 et sur des frais annexes à la charge de l’État. Plus...

Solar Impulse est de retour en Suisse !

Aviation Prévu pour 20h00, l'avion solaire de Bertrand Piccard a enfin atterri à Payerne avec 30 minutes de retard. Il termine ainsi son premier vol intercontinental. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...