Passer au contenu principal

Les socialistes suisses militent pour le jet de combat du futur

Alors que la débat sur la défense aérienne ne fait que commencer, une élue socialiste zurichoise sème le trouble.

La future défense aérienne franco-allemande se dessine. Et si la Suisse prenait part à ce programme?
La future défense aérienne franco-allemande se dessine. Et si la Suisse prenait part à ce programme?

La gauche suisse lorgne sur un concept futuriste d’avion de combat voulu par la France et l’Allemagne. Certains socialistes se déclarent séduits par cet ambitieux projet dans la presse alémanique. La conseillère nationale Priska Seiler Graf (PS/ZU) l’a déclaré mercredi dans la NZZ: «Ce serait une opportunité intéressante, car la Suisse compte de nombreuses entreprises susceptibles de contribuer à ce projet.» Elle ajoute que les cinq types de jets de combat actuellement évalués par l’armée suisse (le Gripen E de Saab, le Rafale de Dassault, l’Eurofighter d’Airbus, le F-35 de Lockheed Martin et le Super Hornet de Boeing) sont déjà trop vieux ou trop américains. «Dans la perspective, à long terme, du remplacement du F/A-18, les possibilités de coopération industrielle en vue d’un avion de combat européen seront examinées,» argue encore l’élue PS.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.