Passer au contenu principal

Sion 2026: les Valaisans disent «non»

Le Valais a dit «non» à la candidature sédunoise aux jeux olympiques. Villes et vallées ont rejeté le projet à près de 54%.

La campagne a été passionnée mais le «non» est assez net. Il n'y a pas de fossé entre villes de plaine et stations des vallées. (Dimanche 10 juin 2018)
La campagne a été passionnée mais le «non» est assez net. Il n'y a pas de fossé entre villes de plaine et stations des vallées. (Dimanche 10 juin 2018)
Keystone
Des soutiens à la candidature regardent les résultats tomber pendant que le Conseiller d'Etat Christophe Darbellay arrive au stamm de Sion 2026.(Dimanche 10 juin 2018)
Des soutiens à la candidature regardent les résultats tomber pendant que le Conseiller d'Etat Christophe Darbellay arrive au stamm de Sion 2026.(Dimanche 10 juin 2018)
Keystone
Marie-Therese Sangra (au centre), membre du WWF Valais, et Jean-Pascal Fournier (à gauche), président des Verts valaisans, tous deux opposants a Sion 2026, fêtent leur succès. (Dimanche 10 juin 2018)
Marie-Therese Sangra (au centre), membre du WWF Valais, et Jean-Pascal Fournier (à gauche), président des Verts valaisans, tous deux opposants a Sion 2026, fêtent leur succès. (Dimanche 10 juin 2018)
Keystone
Des membres de la Gauche, des Verts et du WWF du Haut-Valais, célèbrent le «non» au projet Sion 2026. (Dimanche 10 juin 2018)
Des membres de la Gauche, des Verts et du WWF du Haut-Valais, célèbrent le «non» au projet Sion 2026. (Dimanche 10 juin 2018)
Keystone
1 / 6

Les Valaisans ne veulent pas des JO d'hiver 2026. Ils ont refusé à une majorité de 53,98% le crédit de 100 millions de francs qui devait financer les infrastructures et la sécurité dans leur canton.

Le crédit a été rejeté par 71'579 votants, alors que 61'019 l'ont accepté. La participation a atteint 62,6%. A Sion, ville hôte, l'objet a été refusé par 60,9% du corps électoral.

Le scrutin montre des divergences d'opinion, entre la plaine et la montagne d'une part, entre le haut et le bas du canton d'autre part. La plupart des communes de plaine ont refusé la candidature. Toutes les villes rejettent l'objet à une majorité de plus de 55%, à l'exception de Viège qui refuse à 51%.

Le Haut-Valais accepte la candidature à une courte majorité de 51%. Mais elle est refusée dans le Valais francophone. Dans le Valais central, entre Sierre et Martigny, le rejet est de près de 54%. Il est encore plus marqué dans le Bas-Valais avec un taux de refus de 58%.

Globalement, les communes de montagne se sont montrées plus favorables. A Crans-Montana, 57% des électeurs ont glissé un oui dans l'urne. Ils ont été 62% dans le même cas à Goms, 70% à Fiesch, 65% à Evolène, 62% à Veysonnaz, 57% à Bagnes, 66% à Saas Fee, 67% à Anniviers, 53% à Champéry, 65% à Loèche-les-Bains. Mais il y a quelques fausses notes dans ce concert. Zermatt a refusé à une majorité de 54%, Nendaz à 52%.

Après le rejet de la candidature suisse, il reste encore six villes candidates pour les JO-2026 dont Stockholm, Calgary et Graz. La ville hôte sera désignée en septembre 2019.

Retombées ailleurs

La candidature rejetée dimanche ne concernait pas que le Valais. Le concept prévoyait des compétitions dans les cantons de Vaud, Fribourg, Berne, Obwald et dans les Grisons. Le Conseil fédéral proposait au Parlement de débloquer un milliard de francs environ pour la manifestation.

Le canton de Berne a annoncé interrompre ses travaux de préparation pour les Jeux d'hiver. Les tournois de hockey sur glace auraient dû se dérouler à Berne et à Bienne, le combiné nordique et le saut à ski à Kandersteg (BE), où les habitants avaient accepté pas plus tard que vendredi un crédit d'aménagement de 1,2 million de francs.

C'est la deuxième fois que les Valaisans rejettent les jeux en votation populaire. La première était en 1963 pour les JO prévus cinq ans plus tard. Dans l'intervalle, le canton a tenté de décrocher les Jeux de 1976, 2002 et 2006, en vain.

Le «non» valaisan intervient un peu plus d'une année après le deuxième refus des Grisons d'organiser les JO 2026. La Suisse a accueilli à deux reprises les Jeux Olympiques d'hiver, en 1928 et en 1948 à St-Moritz (GR). Depuis, onze tentatives pour décrocher les olympiades ont échoué.

Le Conseil fédéral était prêt à investir 1 milliard pour des Jeux olympiques d'hiver à Sion en 2026. Ce budget restera désormais dans le porte-monnaie de la Confédération. Selon le Conseiller fédéral Ueli Maurer, on ne parlera plus de JO durant les 20 prochaines années. Les Valaisans ont refusé à une majorité de 53,98% le crédit de 100 millions de francs qui devait financer les infrastructures et la sécurité dans leur canton.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.